Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

Sagan et fils - Denis Westhoff

"Telle mère, tel fils". C'est ce que l'on pourrait affirmer en partie à propos de Denis Westhoff qui a voulu par ce livre rendre hommage à son illustre mère, Françoise Sagan. Venu récemment présenter son ouvrage à Biarritz, il a fait revivre par son sourire, sa timidité, son élocution, celle qui a marqué le monde littéraire de l'après-guerre. Mais au-delà des faits que la presse ou les biographes ont rapportés, Denis Westhoff a voulu surtout rétablir sa vérité en s'attachant à dévoiler d'autres facettes de sa mère, celles d'une personne aimante, généreuse, soucieuse de l'éducation de son fils. La photo de couverture nous prouve cette complicité entre eux, et même si l'enfant a passé beaucoup de temps auprès de ses grands-parents maternels, vingt-cinq ans de vie commune lui ont permis de partager une réelle intimité et de connaître sa mère mieux que quiconque. Intelligence vive, soif de liberté, fantaisie, souci des autres, grande culture, goût de la solitude et aussi de la convivialité, ce sont les traits essentiels que l'on retient de ce portrait, mais s'intéresser à elle seule aurait été réducteur car sa famille, ses amis, ses maris, ainsi que les femmes qui ont partagé sa vie ont joué un rôle important et il était normal que Denis Westhoff s'attarde longuement sur la personnalité de son père, dont on a peu parlé jusque là.

Quelques anecdotes croustillantes émaillent le récit d'une vie peu banale, riche en excès de toute sorte, mais de souffrance aussi, la disparition de proches et la maladie ayant précipité le départ à 69 ans de celle dont les romans reflètent, sous une apparente légèreté, une contemporanéité certaine : mal de vivre, difficulté à aimer...
Quelle plus grande preuve d'amour Denis Westhoff pouvait-il donner que de prendre en charge la dette d'un million d'euros de sa mère, qu'il mettra certainement sa vie à éponger, sa préoccupation essentielle étant de mettre à la disposition de tous ses œuvres restées trop longtemps oubliées.

Un livre émouvant, empreint de délicatesse, de tendresse et de respect pour celle qui, comme Bardot, représente une époque où tout semblait possible :

« Je suis tombée dans une période bénie où tout était possible, l'amour et l'imagination ; les seuls trente ans qui ont été comme ça en vingt siècles ! Je n'ose même plus raconter ce que je faisais : ça a un côté démodé et enviable »

"La seule manière de prendre la vie : comme un opéra comique déjà joué dont on connaît la fin. En espérant désespérément – non pas bien sûr qu’on va survivre, ou qu’on a une chance de s’en tirer [...] mais en se servant de son imagination. Parce que l’imagination, c’est le départ de la compréhension."

« Avec elle,ont été emportés ses personnages aux vies que l'on qualifiait d'aisées,d'insouciantes et souvent de futiles.Mais en relisant ses livres,je retrouve un désir de vivre et un besoin d'aimer chez chacun de ses personnages qui,eux,ne sont pas prêts de nous quitter. »

Published by Ritournelle - - Littérature

commentaires

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog