Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

Constellation - Adrien Bosc

L'inspiration des écrivains emprunte quelquefois des chemins insoupçonnés. En écoutant sur le net un concert classique, Adrien Bosc a vu apparaître une référence de site sur l'âme des violons: il s'agissait d'une émission de Jacques Chancel au cours de laquelle un morceau de volute d'un violon appartenant à la célèbre violoniste Ginette Neveu venait évoquer le terrible accident avion dans lequel elle perdit la vie, ainsi que Marcel Cerdan.
A partir de cet objet, est venue l'idée à Adrien Bosc de mener sa propre enquête sur ce fait divers d'octobre 1949 qui fit beaucoup de bruit à l'époque. L'avion, un Constellation lancé par Howard Hughes,s'est écrasé sur une île des Açores sans que l'on parvienne à en connaître les raisons.
L'écrivain s'est penché sur tous les documents relatant l'accident et au-delà de ces sources d'archives, il a voulu tenter de relier le destin de ces 48 passagers. Fait étrange:Marcel Cerdan aurait dû rejoindre les Etats-Unis en bateau, mais Piaf le supplie d'arriver au plus vite; avec ses deux accompagnateurs, il prend la place d'autre passagers qui, eux, échapperont à la mort. Autre coïncidence : le luthier de Ginette Neveu retarde son départ.
Les autres passagers avaient tous leur raison de quitter la France;parmi eux, cinq bergers basques qui avaient signé un contrat de dix ans pour aller exploiter des terres, le phénomène d'émigration étant fréquent à cette époque. Avec une grande minutie, Adrien Bosc revient sur le parcours de toutes ces personnes qu'il fait alterner avec des chapitres sur le déroulement de l'accident ; pour être au plus près de cet événement, lui-même a refait ce voyage pour tenter d'en élucider des causes qui ne peuvent être que des hypothèses. Il relie tous ces destins comme les étoiles d'une constellation en s'interrogeant sur le hasard, les coïncidences. Chacun est porteur d'ambitions et laisse des traces.

« Un concours infini de causes détermine le plus improbable des résultats. Quarante-huit personnes, autant d’agents d’incertitudes englobés dans une série de raisons innombrables, le destin est toujours une affaire de point de vue. Un avion modélisé dans lequel quarante-huit fragments d’histoires forment un monde. »
Ce livre est un moyen d' offrir un hommage à leur mémoire:

« Entendre les morts, écrire leur légende minuscule et offrir à quarante-huit hommes et femmes, comme autant de constellations, vie et récit. »

Un voyage dans le passé où le rêve et la poésie donnent à cette histoire toute sa dimension romanesque, celle d'une époque pleine d'espoir au sortir de la guerre.

Published by Ritournelle - - Littérature

commentaires

dominique 16/10/2014 14:14

Bonjour, c'est un livre qui me tente. Surtout pour le coté un peu paradoxal. Lorsque l'on sait toutes les difficultés de connaitre les raisons d'un accident d'avion aujourd'hui,avec les moyens
modernes, chercher à expliquer un accident plus de 60 ans après. c'est courageux.

Ritournelle 16/10/2014 20:41

Oui, en effet, la boîte noire n'existait pas, donc on ne peut émettre que des hypothèses quant aux causes de l'accident. Mais ce qui a surtout interpellé l'auteur, c'est la part de hasard de nos existences et cette question: Tout est-il écrit d'avance?

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog