Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

Tareq Oubrou, imam de Bordeaux, propose sa vision de l'islam et de sa place dans la société française . Il est en France l'une des voix de "l'Islam éclairé":

- Sur les interdits:

"Les interdits et les injonctions de l'islam ne concernent que les croyants musulmans, et en aucun cas les non-croyants. Car c'est la foi qui conditionne la pratique. N'est mécréant que celui qui refuse de croire après avoir rencontré le Prophète avec des miracles, etc...
Donc, dire "mécréant" comme une insulte pour quelqu'un qui n'a pas eu la foi n'a aucun sens. Dieu a donné la liberté de croire ou de ne pas croire, il s'agit d'un point absolu fondamental."

- Sur les images du Prophète:

"L'Islam est une religion aniconique. L'interdiction de la représentation ne relève pas du texte mais d'un principe de précaution théologique pour prévenir toute idolâtrie. Il y a un paradoxe à critiquer un non-croyant qui représente ou caricature le Prophète puisque l'interdit ne s'applique pas à lui. Paradoxe supplémentaire : les mêmes excités tolèrent la représentation de Dieu qui est commun à toutes les religions, au risque de faire croire que nous adorons le Prophète plutôt que Dieu."

- Sur les caricatures :

"En revanche, l'éthique interdit à chacun d'insulter ce qui est le plus intime chez l'autre. C'est ainsi que la chose est ressentie par les musulmans, même si, après tout, dans les dessins de "Charlie hebdo", il n'est pas écrit qu'il s'agit de Mahomet. On n'est pas là dans le domaine du religieux mais de l'affectif : il faut recourir à des explications socio-psychologiques pour comprendre cette indignation. En réalité, les musulmans qui pensent défendre le Prophète en réagissant à ses représentations défendent surtout leur identité. Cela dit, on peut aussi répondre à la satire par la satire. Ou par l'indifférence. Le Prophète lui-même a accepté l'humour : quand Mahomet fait l'objet d'une poésie satirique, il répond par une poésie satirique. Certes, quand le Prophète a été attaqué par le glaive, il a répondu par le glaive. Mais là, personne ne nous attaque physiquement."

- Sur la situation actuelle en France :

"Les musulmans ne se sentent pas aimés en Occident. Le fait de ne pas être aimé est presque devenu le septième pilier de la foi musulmane. La crispation est moins religieuse que culturelle et identitaire. Elle est signe de faiblesse avec une minorité qui réagit violemment. On est dans l'émotion, mais il suffirait de pas grand-chose pour faire évoluer la situation : par exemple, mentionner clairement dans les programmes scolaires l'apport de la civilisation arabo-musulmane, avoir un oeil moins sélectif sur l'identité française. Les musulmans ont besoin de retrouver de la fierté, cela ne tient qu'à peu de chose. Il faut aussi réaliser enfin l'enseignement du fait religieux à l'école. Car une laïcité qui exclut les religions prépare les explosions."

Extrait de Sud-Ouest 18 janvier

Published by Ritournelle - - Un peu de culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Gina 24/01/2015 18:42

D'accord avec Dominique. Cependant personnellement j'ai été choquée par la caricature de Soeur Emanuelle dans l'hebdo tant prôné de la semaine dernière. Non religieuse moi-même mais admirative de la vie d'une femme qui a consacré son temps aux autres.Donc je peux comprendre que certains musulmans soient blessés dans leur intime et leur foi , sincère ce qui bien sûr n'est pas le cas de tous mais des vrais croyants.

Ritournelle 25/01/2015 12:03

Soeur Emmanuelle avait du vécu à tous les niveaux et parlait librement de sexualité. Ceci dit, je crois que pour équilibrer les choses entre les religions, Tignous a donné encore plus dans la provocation par son humour salace.Personnellement, j'ai toujours préféré l'humour du Canard enchaîné, plus subtil à mon avis.

dominique 19/01/2015 15:24

Bonjour,
Très bon texte, c'est très cohérent avec ce que j'avais cherché et lu à propos des règles de l'Islam.
Je suis moins d'accord lorsqu'il dit que les musulmans qui protestent contre les caricatures défendent leur identité. Je crois qu'ils montrent qu'ils n'ont pas lu "le bon coran".

Lorsqu'il dit que les musulmans ont besoin de retrouver la fierté, il devrait mettre en avant toutes les personnalités de la société française issues de milieux musulmans et souvent des banlieues qui ont réussi. Ne sont-ils pas fiers de voir que plusieurs femmes d'origine musulmanes sont au gouvernement?

Ritournelle 25/01/2015 11:55

La religion touche à l'intime, donc on peut comprendre qu'il y ait confusion chez certains entre religion et identité. Cela implique aussi la nécessité d'aller vers un islam plus éclairé, mieux compris. De plus, les immigrés sont une catégorie de la population qui a dû au fil du temps faire face aux critiques malveillantes ; que ce soient les italiens, espagnols, portugais, tous ont dû lutter pour leur intégration, avoir un minimum de reconnaissance et en temps de crise, actuellement, ce n'est guère facile. Comme tu dis, il y a des exemples au gouvernement, mais cela ne suffit pas; cela n'excuse pas non plus les attentats. Les solutions sont à trouver ensemble.

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog