Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

Les âmes blessées - Boris Cyrulnik

Dans ce deuxième volet de son autobiographie, Boris Cyrulnik aborde son expérience professionnelle des années 60 à aujourd'hui. On ne devient pas psychiatre par hasard;son enfance douloureuse pendant la seconde guerre mondiale a suscité cette vocation pour tenter d'expliquer la folie des nazis. En débutant dans les années 60, le médecin est effrayé par ce qu'il voit dans les hôpitaux : les malades mentaux sont considérés comme des bêtes, on les fait coucher sur de la paille, rien n'est fait pour apaiser leur souffrance qui se manifeste par des cris incessants. C'est aussi la violence de l'enfermement, incapable de répondre à une quelconque efficacité. A ce moment-là, naît la neurologie et ce qui va changer les choses, ce sont des personnels soignants et non des universitaires qui vont bouleverser le mode de pensée. Grâce à eux, la psychologie et la psychanalyse sont aujourd'hui envisagées comme des thérapies respectées et considérées. La vraie révolution se fait dans l'après 68, un peu partout dans le monde. Les premiers médicaments neuroleptiques administrés aux malades permettent de les déstresser. Cette découverte importante a aussi ses limites:sans la parole, la chimie s'avère insuffisante pour envisager des guérisons. La psychanalyse prend de plus en plus d'ampleur, mais elle doit s'adapter à l'époque car les causes de souffrance changent : aujourd'hui, c'est la précarité, le manque de culture qui déstabilisent . La neurochirurgie évolue parallèlement. Les chercheurs confrontent leurs idées, la pratique du terrain étant essentielle pour enrichir une discipline qui évolue aussi selon les découvertes pharmacologiques, le danger étant, selon Boris Cyrulnik, de se cantonner à une seule théorie.
Lui-même a puisé dans ses expériences personnelles variées puisque l'éthologie, science étudiant le comportement des animaux , lui a permis d'établir des parallèles avec les humains. De même, son passé douloureux est à l'origine du concept de résilience , ou capacité de se reconstruire après un trauma . D'après lui, la résilience n'est possible que si le lien initial avec la mère a existé tout de suite après la naissance, et que par la suite, l'environnement social et affectif le permet. Ce message d'espoir est celui d'un homme profondément humain, généreux, qui a mis son savoir et son énergie au service des êtres en souffrance, tout en restant humble, pudique et critique vis-à-vis de certains de ses collègues qui passent à côté des réelles satisfactions en ne visant que leur prestige personnel ou en se limitant à leurs certitudes.
C'est un livre passionnant qui nous éclaire sur un domaine resté longtemps tabou, c'est le témoignage d'un humaniste qui sait aussi être drôle et aimer la vie car la preuve en est donnée par ce parcours exceptionnel qui a surmonté bien des épreuves.

Published by Ritournelle - - Littérature

commentaires

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog