Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

D'après une histoire vraie - D. de Vigan

Que peut-on envisager d'écrire après un immense succès? C'est la question que se pose la narratrice de ce livre ; elle peut aussi concerner tout créateur qui doute de ses capacités à trouver à nouveau l'inspiration qui le maintiendra, ou lui fera dépasser, le sommet de son oeuvre.
C'est dans ces circonstances que l'écrivaine Delphine rencontre lors d'une soirée une certaine L., très admirative de sa prose. Cette jeune femme a énormément de charme; outre son physique très plaisant, elle possède une belle assurance que Delphine lui envie. Son métier a aussi quelque chose à voir avec l'écriture : elle sert de nègre pour des biographie d'artistes. Mais cela ne lui procure pas l'aura qu'elle souhaiterait. Il y a donc une fascination réciproque chez ces deux femmes dont L. tire profit pour s'immiscer insidieusement dans la vie de Delphine. S'appuyant sur les nombreux doutes de l'écrivaine quant à sa capacité à envisager un nouveau livre, L; lui propose son aide, va jusqu'à s'approprier son ordinateur, entre dans son intimité tout en l'isolant des autres. C'est ainsi qu'elle s'arrange pour ne pas rencontrer ses proches, notamment l'homme de sa vie, un certain François, journaliste animant une émission littéraire.
L. veut imposer à Delphine sa propre idée de la littérature : il faut se raconter, toucher la réalité au plus près, c'est ce qu'attendent les lecteurs. Par contre, Delphine pense qu' écrire sur soi est déjà un roman, que toute prétendue réalité n'est que de la fiction. Deux conceptions qui s'affrontent dans ce thriller où la progression de l'emprise de L. est remarquablement envisagée. Mais qui est réellement cette fameuse L.?
Ce roman, sélectionné pour le Goncourt, est intéressant pour plusieurs raisons : il est bien construit, structuré en trois parties distinctes où la progression de l'asservissement de Delphine est décrite avec beaucoup de finesse, porte dans son titre la problématique de la vérité que recherche le romancier et, à travers elle, Delphine de Vigan pointe le monde d'aujourd'hui avec les émissions de télé-réalité, les réseaux sociaux où l'on se réinvente. La question du double en littérature, comme dans n'importe quelle forme d'art, est aussi bien présente ; Philippe Djian y fait lui aussi allusion quand il affirme que lorsqu'il tricote les premières mailles, il ne sait pas ce qui va en sortir : pull, écharpes...Delphine de Vigan joue sur cette confusion entre la narratrice et L.
On ne maîtrise pas la création et si l'on est animé par ce désir-là, c'est qu'on a envie de se démultiplier, de se réinventer.

Delphine de Vigan réussit à nous captiver de nouveau après "Rien ne s'oppose à la nuit"en nous livrant un roman à suspense, intelligent, et très actuel, tout en étant intemporel.


"Encore aujourd'hui, j'ignore si L. reproduisait ce soir là des propos qu'elle avait lus ou qui lui avaient été rapportés, ou si elle les avait réellement devinés. Je devais me rendre compte assez vite que L avait un sens inoui de l'autre, un don pour trouver les mots justes, dire à chacun ce qu'il avait besoin d'entendre.
L. ne tardait pas jamais à poser la question la plus pertinente, ou à prononcer la remarque qui montrait à son interlocuteur qu'elle seule était en mesure de comprendre et de réconforter. Elle savait non seulement identifier au premier coup l'origine du désarroi, mais surtout cerner cette faille, si enfouie soit-elle, que chacun de nous a
brite. "

Published by Ritournelle - - Littérature

commentaires

Marika 22/09/2015 19:39

Ravie de ton article. Moi qui hésitais à acheter ce livre "post best seller", après un gros coup de coeur pour "Rien ne s'oppose à la nuit" et craignant d'être déçue par l'après... Voilà qui me convainc de me laisser embarquer une nouvelle fois par cette brillante auteure...

Ritournelle 22/09/2015 21:14

Le livre peut dérouter si on le lit au 1er degré, mais il faut bien se rendre compte qu'il traite avant tout du thème de l'écriture et la façon dont D. de Vigan l'a envisagé est très subtile:je n'en dis pas plus, on pourra en reparler quand tu l'auras lu!

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog