Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

Dans la remise - Inès Benaroya

Premier roman dont l'illustration de couverture empruntée à Hopper situe bien l'argument de l'histoire. Anna est une femme de 48 ans , épanouie dans son travail d'avocate et dans sa vie affective. Elle forme avec Bertrand un couple fusionnel, trop certainement puisque aucun enfant ne vient troubler l'intimité du couple. C'est une volonté commune de leur part : Bertrand n'aime pas le conformisme et Anna a peur d'être une mauvaise mère, de ne pas être en mesure de transmettre ce qu'elle n'a pas connu. Son drame secret , c'est d'avoir toujours cherché l'amour de sa mère, Ava. Dès les premières pages, Anna est confrontée au décès de cette mère malade, au chevet de laquelle elle ne s'est pas rendue, et qui lui a préféré l'amour de sa compagne Monique.. Une rivalité entre les deux femmes que la mort d'Ava ne fait qu'accentuer, chacune cherchant à s'approprier son souvenir. Pour Anna, c'est le cruel retour sur ses années d'enfance où elle n'a pas eu l'affection attendue, ses séjours en institutions religieuses qui lui ont fait ressentir une profonde solitude , renforcée par le manque du père.
La disparition de la mère va de pair avec un autre événement qu'Anna garde pour elle seule : chaque soir, elle aperçoit un gamin qui vient dormir dans la remise au fond du jardin et disparaît le matin. Cette présence l'obsède, l'habite complètement. Lorsque Bertrand propose de détruire la remise pour agrandir le jardin, elle s'y oppose dans un premier temps, laissant son mari à ses interrogations;elle s'éloigne de lui pour se construire un ailleurs qui lui appartient...
Voilà un livre très bien construit qui mêle au déroulement de l'histoire des flash-back sur la vie des personnages, dans un style habile mêlant précision et sensibilité. On y puise des réflexions intéressantes sur les rapports mère-fille souvent délicats, sur cette "absence au monde"qui peut s'emparer de chacun de nous, soit de façon éphémère, soit parce que cette fragilité ancrée depuis toujours est déclenchée par un événement douloureux. Et bien sûr, ce roman nous parle du refoulement, de la frustration qui engendrent des comportements non maîtrisés.
Cette atmosphère étrange est aussi celle des romans de Laura Kasischke qui nous questionne sur notre part d'ambiguité.

Published by Ritournelle - - Littérature

commentaires

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog