Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

Pourquoi faisons-nous les soldes?

-Parce que nous en tirons "une utilité"
J. Bentham (18è-19è)

Pour Bentham, l'homme est un être de calcul qui raisonne en termes d'utilité. Une action est utile si elle "augmente le bonheur de celui ou de ceux dont l'intérêt est en jeu". Suivant ce principe, faire les soldes, c'est être heureux, mais c'est aussi une "maximisation mutuelle du bien-être." Le bonheur du plus grand nombre y est accentué : l'acheteur augmente son plaisir, car avec un revenu fixe, il acquiert un objet à prix réduit, donc il gagne en "utilité". Le bonheur du commerçant augmente également puisque, même s'il vend moins cher, il a la possibilité de vendre davantage. La souffrance aux autres est même épargnée. Jusqu'au moment où vous vous emparez, sous les yeux de votre rival, de la dernière chemise du rayon sur laquelle son désir portait aussi.

-Parce que nous sommes des êtres de dépense
G.Bataille (20è)

Selon Bataille, si nous consommons, et dépensons autant, ce serait pour répondre à une logique de la dilapidation des richesses qui procurerait un sentiment de gloire et de puissance.
Les soldes invitent à la dépense, et c'est comme si nous ne pouvions pas nous empêcher de consommer par manque d'être. Tous les acteurs s'y adonnent : le vendeur liquide son stock, l'acheteur profite des prix avantageux pour dilapider son argent. Ils sont une sorte de rituel semestriel de surconsommation où nous achetons des produits dont nous n'avons pas forcément l'utilité, mais parce qu'ils sont à -50%, nous flambons.
Faire les soldes, c'est dépenser frénétiquement, seul moyen de répondre à notre désir de gloire "qui veut que nous vivions comme des soleils, en prodiguant nos biens et notre vie."

-Parce qu'on les a attendus
E.Kant ( 18è)

Début février, vous repérez une paire de chaussures peu chères. Vous vous persuadez d'attendre la période des soldes, un effort approuvé par Kant dans ses Conjonctures sur le commencement de l'Histoire humaine : Ne pas jouir seulement de l'instant de vie présent mais se représenter d'une façon actuelle l'avenir souvent très lointain. Sans aller jusqu'à affirmer que les soldes sont le symbole même de l'intelligence supérieure de l'homme, on peut dire qu'ils sont le résultat de l'action de la raison et de notre imagination sur nos désirs.

-Parce que les autres le font
R.Girard ( 20-21è)

Si nous désirons quelque chose, c'est que quelqu'un d'autre l'a désiré avant nous, explique Girard. Application du concept : "Ta veste est jolie. Où l'as-tu achetée?". Et l'adimrateur de s'empresser de l'acquérir. Nous attendons donc de l'autre qu'il nous dise par ses désirs ce qu'il faut désirer. Le désir est donc essentiellement mimétique. Mais Girard va plus loin : dans le désir, l'objet n'est en réalité pas uniquement désiré parce que l'autre le possède. Ainsi quand nous faisons les soldes ou du shopping, nous recherchons un état de plénitude que nous pensons avoir repéré chez autrui et que nous nous efforçons d'atteindre.

A.Galou - Philosophie magazine n°juillet 2016
 

Published by Ritournelle - - Un peu de culture

commentaires

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog