Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

...L'identité n'est pas donnée une fois pour toutes, elle se construit et se transforme tout au long de l'existence...
...Chacun d'entre nous devrait être encouragé à assumer sa propre diversité, à concevoir son identité comme étant la somme de ses diverses appartenances, au lieu de la confondre avec une seule, érigée en appartenance suprême, et en instrument d'exclusion, parfois en instrument de guerre. Pour tous ceux, notamment, dont la culture originelle ne coïncide pas avec celle de la société où ils vivent, il faut qu'ils puissent assumer sans trop de déchirements cette double appartenance, maintenir leur adhésion à leur culture d'origine,ne pas se sentir obligés de la dissimuler comme une maladie honteuse et s'ouvrir à la culture d'accueil...
...De la même manière, les sociétés devraient assumer elles aussi, les appartenances multiples qui ont forgé leur identité à travers l'Histoire, et qui la cisèlent encore ; elles devraient faire l'effort de montrer, à travers des symboles visibles, qu'elles assument leur diversité, afin que chacun puisse s'identifier à ce qu'il voit autour de lui, que chacun puisse se reconnaître dans l'image du pays où il vit, et se sente encouragé à s'y impliquer plutôt que de demeurer, comme c'est trop souvent le cas, un spectateur inquiet, et quelquefois hostile.
Amin Maalouf – Les identités meurtrières

 

...Chaque individu se produit, non plus dans un arbre généalogique, mais dans un arbre relationnel constitué de ses liens singuliers avec des lieux disparates, des musiques, des cuisines. Tous ces lieux se touchent, s'entrecroisent, ça circule, ça produit du nouveau. C'est pourquoi il nous faut envisager un monde où les flux migratoires sont inévitables. Et l'on ne peut pas admettre que l'indignité soit au bout du voyage...

Patrick Chamoiseau – Philosophie magazine avril 2017

 

...Interdire l'entrée, comme expulser, relève de l'illusion : cela consiste à croire qu'on peut faire une différence entre un groupe d'individus dangereux par essence et une communauté qui serait en sécurité, par essence aussi, du moment qu'elle a mis le danger dehors. Ma thèse, c'est que toutes les communautés sont divisées de l'intérieur, que bien sûr les musulmans ne sont pas intrinsèquement terrorristes, et qu'il restera aux Etats-Unis comme en France avec des mesures de ce type (décret ant-immigration de Trump), bien des dangers.
...Selon moi, les néofascistes et les néopopulistes croient que , après avoir expulsé quelques dizaines de milliers de personnes, le peuple réuni va enfin couler des jours tranquilles. Quelle illusion ! Le courage démocratique consiste à admettre qu'on est complexe et divisé. Le racisme transpose cette division intérieure en une image de soi-même positive et une image de l'autre négative. C'est ce que j'appelle le déni de l'ambivalence. Or l'ambivalence est une caractéristique de l'humain, que nous devons surmonter dans la vie individuelle pour être heureux et dans la vie collective pour être juste .

Frédéric Worms – Philosophie magazine avril 2017

 

Published by Ritournelle - - Un peu de culture

commentaires

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog