Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Ritournelle

Le blog de Ritournelle

Menu
Au berceau de ses rêves - Haïkitos - Luce Buchheit - Marie Bonnet

Au berceau de ses rêves - Haïkitos - Luce Buchheit - Marie Bonnet

Luce Buchheit voue à la poésie une affection particulière. Elle est sa respiration quotidienne.
Après avoir publié plusieurs récits autobiographiques faisant référence à son expérience professionnelle ou à son parcours intime, (des articles sont sur ce blog), elle nous livre ici un second recueil de poèmes Au berceau de ses rêves, Haïkitos ,illustré avec talent par les encres de Marie Bonnet.
La poésie se déguste, se savoure au gré des envies ; on peut y cueillir des petits bonheurs pour agrémenter le quotidien souvent pesant. Luce nous entraîne dans ses propres perceptions du monde . Elle sait comment éloigner le fardeau des soucis et autres désagréments, en accueillant pleinement la nature dont elle perçoit les moindres frémissements au fil des saisons : la nature est beauté, lumière, apaisement :

La lumière se pose

Sur l'argent dentelé

Des hêtres de décembre.

Estampe japonaise.

Entente délicate

Entre ciel peint en bleu

Et neige immaculée

Comme Christian Bobin qui « puise dans la vision d'une marguerite les forces nécessaires pour résister au monde », Luce trouve dans tout ce qui interpelle les sens,couleurs, parfums et sons, une échappatoire à la violence :

 

Les champs de blé sont d'or.

La lavande a remis

Sa robe parfumée

Peinte au bleu du ciel

Parfois un rossignol chante.

Peut-être sauront-ils

L'or, le bleu et leur chant

Bannir la violence

Tout comme les plantes, les arbres, les oiseaux, et les chats font partie de son décor familier indispensable. Ils sont la liberté, le mystère, la sensualité, habitent un "royaume dont nous ne savons rien".
D'autres nourritures viennent compléter les bienfaits de la nature : la musique, la danse, l'art :

 

La lune sur les toits

Va pêcher des étoiles

Pour jouer du piano

A la barbe du vent

Le soleil danse, vert

Sur le fil cotonneux

Des nuages tout blancs

Mais l'arme privilégiée pour résister, faire face au monde, n'est-elle pas encore l'amour, qui nous porte, nous stimule, nous sauve, nous rend vivants ?

 

Les mots d'amour nourrissent patiemment

Le souffle si ténu de nos fragiles rêves.

Ils sonnent toujours juste et s'en vont

Dans le vent

En célébrant la vie

Un petit livre porteur de rêve, dont la forme, inspirée des haïkus, est en parfaite correspondance avec les délicates encres de Marie Bonnet ; leur légèreté suggère des univers ouverts à la méditation, au silence, à la beauté.

A consommer sans modération.