Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Ritournelle

Le blog de Ritournelle

Menu
Au loin s'en vont les nuages

Au loin s'en vont les nuages

Au loin s'en vont les nuages

Ce film de 1996 correspond à la veine sociale du réalisateur finlandais. Pour avoir lui-même exercé plusieurs métiers avant de se pouvoir vivre de sa passion cinématographique, il connaît bien les gens humbles, les aléas de leur quotidien , leurs joies simples.
La trame de ce film raconte l'histoire d'un couple : Lauri , chauffeur de tramway, perd son travail suite à une réduction de personnel; sa femme, Ilona est maître d'hôtel dans un restaurant sélect, le Dubrovnik. La patronne du restaurant ne peut éviter le rachat de son établissement par une chaîne de restauration.
Voilà Lauri et Ilona contraints de s'inscrire à l'ANPE, et de rechercher un nouveau travail. Lauri voit son espoir déçu suite à une visite médicale qui décèle une mauvaise audition , ce qui l'empêche de pouvoir envisager de conduire à nouveau. Quant à Ilona, elle trouve un emploi dans un petit restaurant où elle est en même temps serveuse, cuisinière, sans être déclarée. Suite à un contrôle du fisc, elle est licenciée.
Le hasard met sur son chemin l'ancien portier du Dubrovnik avec qui elle tente d'obtenir un prêt pour ouvrir un restaurant, mais sans succès. La chance va leur sourire avec  l'ancienne patronne du Dubrovnik qui se porte garant pour le prêt et cette fois, c'est gagné, l'ancienne équipe se retrouve engagée dans ce beau projet de reconstruction professionnelle et personnelle.
Avec une mise en scène très dépouillée, Kaurismäki filme au plus près le jeu des acteurs pour en capter les moindres émotions, souligner la rudesse d'une vie soumise à la précarité de l'emploi, à la volonté , à la force de caractère portée par le personnage féminin, qui loin de sombrer dans l'alcool comme son mari , ne lâche rien, suit son chemin , guidée par l'espoir de retrouver une dignité.
Peu de dialogues, les sentiments et émotions passent par les regards et les gestes, qui ne mentent pas.
Un cinéma qui met la priorité sur l'authenticité des relations entre les êtres, sur leurs petits bonheurs, gagnés à force de ténacité.

A voir sur arte.tv jusqu'en avril 2021

Au loin s'en vont les nuages
Au loin s'en vont les nuages
Au loin s'en vont les nuages