Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Ritournelle
Le blog de Ritournelle
Menu
Impossible - Erri De Luca

Impossible - Erri De Luca

Erri De Luca est actuellement l'auteur italien le plus connu en France. Ses romans sont tous d'inspiration autobiographique, principalement ancrés dans la ville de Naples, celle de son enfance. Cet homme, issu d'un milieu populaire, a connu plusieurs vies avant de se consacrer à l'écriture : ouvrier pendant 20 ans, militant d'extrême gauche, anarchiste, épris de justice, de liberté, des valeurs acquises pendant sa jeunesse et qui perdurent encore aujourd'hui chez le septuagénaire humaniste et cultivé qu'il est devenu.
De son père, il a hérité l'amour de la nature, des hautes cimes .
Dans ce court roman, il conjugue militantisme et passion de l'alpinisme : lors d'une marche dans les Dolomites, le personnage principal aperçoit devant lui un autre marcheur qu'il laisse s'éloigner. Quelques instants plus tard, il l'aperçoit au fond d'un ravin, appelle les secours et se retrouve inculpé de meurtre car ces deux hommes ne sont pas des inconnus. 40 ans auparavant, ils étaient engagés dans la même lutte contre le gouvernement et le second avait dénoncé tous ces camarades . Dans ces conditions, sa culpabilité ne fait aucun doute pour le procureur, convaincu de son désir de vengeance.
C'est donc cette joute verbale entre l'accusé et l'homme de justice qui fait l'objet de ce livre. Chacun estime impossible d'admettre une théorie inverse à la sienne quant à cet accident. Et c'est aussi l'occasion pour l'accusé de développer les thèmes qui lui sont chers : la justice, la fidélité, la responsabilité, la fraternité. " Le communisme est une fraternité. Quand il la perd, il cesse immédiatement et se change en hiérarchies et en nouveaux privilèges". "Il n'existe pas d'amis et d'ennemis quand il faut porter secours."
Quant à la montagne, elle est l'attraction vers la beauté , la liberté, mais n'exclut pas le danger, ni la peur:
"Il s'agit d'un milieu sauvage, indifférent à nous. Ce n'est pas un terrain de sport, un parc d'attractions. On y va sans laisser-passer. On avance sur un terrain où aucune expérience précédente ni aucun équipement ne garantissent de revenir sain et sauf."
De ce dialogue qui dévie vers des considérations philosophiques, il ressort une certaine fascination du procureur pour l'accusé. Même s'il use de subtilité pour arriver à le faire avouer, il n'en ressent pas moins une admiration pour cet homme riche d'expérience, qui refuse l'aide d'un avocat pour sa défense et reste fidèle ses convictions en toute sérénité.
Les lettres à la femme aimée viennent apporter un peu de douceur et de poésie à ce tête-à tête  parfois déroutant dont il faut souligner la précision du vocabulaire.
Voilà un court roman intelligent, sobre, qui nous interpelle sur nos valeurs, à travers l'engagement d'un homme soucieux de vérité, qui a fait de l'altruisme son chemin de vie.
"Je vais en montagne parce que c’est là-haut qu’est arrivé le bord de la terre. Sa frontière avec le ciel et l’univers se trouve là-haut, et alors en grimpant je peux aller jusqu’au point où il n’y a plus rien à escalader. Je suis la terre jusqu’à l’endroit où elle s’est élevée et continue encore à s’élever.