Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Ritournelle
Le blog de Ritournelle
Menu
La Rivière et son secret - Zhu Xiao-Mei

La Rivière et son secret - Zhu Xiao-Mei

Voilà l'autobiographie bouleversante d'une grande pianiste contemporaine qui a su dépasser tous les obstacles pour exercer son art.
Zhu Xiao-Mei naît en 1949 dans une famille aisée de Shangaï; grâce à sa mère, elle acquiert très tôt le goût de la musique et fait preuve  d'un talent de pianiste. Mais cette passion naissante est vite contrariée par le gouvernement communiste qui estime que la culture doit émaner du peuple, et lui revenir aussi. En conséquence, la musique classique est bannie, tout comme les biens et la culture bourgeoise. La jeune Xiao-Mei est donc entraînée dans ce tourbillon révolutionnaire auquel elle adhère; on lui fait prendre conscience de la nécessité d'éliminer ses "mauvaises origines", de subir des humiliations et de dénoncer tous ceux qui s'écartent de la ligne fixée par le petit livre rouge de Mao. Sa rééducation estimée nécessaire se fait dans plusieurs camps où le travail est dur; les journées épuisantes laissent peu de place au rêve, pourtant un jour, un vieil accordéon laissé dans l'un des camps ranime son désir de consacrer sa vie à la musique.
Ce n'est qu'en 1976, à la mort de Mao que l'horizon s'éclaircit : sa femme Jiang Qing, principale responsable de la Révolution culturelle est emprisonnée, les camps se vident peu à peu, l'espoir renaît. Mais il faut du temps pour rétablir des conditions de vie normales...De retour à Pékin chez ses parents, Xiao-Mei veut fuir ce pays qui l'a fait souffrir et ne lui offre aucun avenir. Elle a 31 ans, part aux Etats-Unis où elle suit des cours de Gabriel Chodos à Boston, tout en assurant le quotidien par des petits boulots. Mais ce pays ne lui convient pas : le rêve américain, l'argent, le manque de respect pour les artistes pendant les concerts lui font préférer la France pour s'y établir et perfectionner sa musique.
Elle obtient la nationalité française en 1991 et est reconnue dans le monde entier pour son talent, particulièrement pour son interprétation des Variations Goldberg de Bach, son musicien favori . Et le titre de ce livre porte en lui toute l'admiration de la pianiste pour Bach, puisque bach signifie rivière en allemand. Dans ces 30 Variations, le thème de départ et de fin sont identiques, Xiao-Mei y voit une similitude avec le taoïsme, discipline de Lao Tseu, dont  les principes guident sa vie.
"La sagesse est en soi, me semble-t-il, mais il faut un travail sou.vent douloureux pour la trouver. Pour le vrai sage, l’extérieur ne compte pas. Sa vraie force est intérieure. Il peut être prisonnier, rejeté, calomnié : il a compris que la vraie liberté est en lui."
Ce livre est le témoignage vibrant d'une femme qui a subi les pires épreuves , doit sa résilience à la musique, cet art qui a le pouvoir de transformer les êtres, de les rendre meilleurs.

"L’humanité est la vérité de la musique, Ce qui compte, c’est cette personne, là, qui n’est pas musicienne et que ce soir, peut-être, je vais réussir à toucher, à qui je vais faire entrevoir une partie de son humanité que jusqu’ici elle ignorait, peut être, et qui la conduira, qui sait, un jour, elle aussi à dire non lorsqu’elle comprendra que l’essentiel est en jeu".