Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Ritournelle
Le blog de Ritournelle
Menu
Là où chantent les écrevisses - Delia Owens

Là où chantent les écrevisses - Delia Owens

Delia Owens est écrivaine et zoologiste. Elle situe l'intrigue de son premier roman en Caroline du nord, dans les marais, près de la petite ville ségrégationniste de Barkley Cove. C'est là que vit la petite Kya avec ses parents et quatre frères et soeurs, dans une cabane. Trois d'entre eux ont déjà quitté le milieu familial pour fuir la violence d'un père alcoolique. Puis c'est au tour de la mère et de son frère Jodie, son protecteur. En 1952, l'enfant de 6 ans se retrouve seule avec ce père souvent absent ; même s'il ne lui témoigne pas d'affection, il ne la brutalise pas, lui apprend à pêcher, la seule ressource envisageable dans ce milieu hostile.
A l'âge de 10 ans, elle se retrouve totalement seule, décide de s'organiser pour assurer sa subsistance : elle pêche des moules et des poissons qu'elle revend ensuite à Jumping, un épicier noir établi un peu plus loin sur la côte. Grâce à lui et à sa femme, Kya peut se vêtir décemment et avoir de l'essence pour sa barque et sa lampe à pétrole. Sa nourriture se compose de crevettes et de gruau.
Elle est toutefois considérée comme "la fille des marais"par les autres enfants qui se moquent d'elle et font que sa tentative de scolarisation est vouée à l'échec.
Alors le marais devient son cocon, son refuge. « Le marais, c’est un espace de lumière où l’herbe pousse dans l’eau et l’eau se déverse dans le ciel. » Elle en connaît les moindres recoins, découvre les plantes, les oiseaux qu'elle va nourrir tous les jours sur la plage, collectionne les coquillages, les plumes. Progressivement, la faune et la flore n'ont plus de secrets pour elle, tout autant que l'horaire des marées, et la mante religieuse lui apprend des mystères insoupçonnés de l'amour.
Deux garçons vont oser approcher cette sauvageonne analphabète : le discret Tate, qu'elle côtoie dans les marais depuis l'enfance; avant de partir à l'université, il lui apprend patiemment à lire et à écrire, l'initie à la poésie. L'autre , c'est Chase, le beau gosse, vedette de l'équipe de foot locale, dont on retrouve le cadavre au début du roman, en 1969.
Une énigme importante dans la trame de ce roman où apprentissage et déception s'entremêlent, où liberté et solitude sont indissociables, tout comme souffrance et résilience. Voilà une histoire atypique, envoûtante, avec un suspense prenant, un personnage principal complexe, façonné par les aléas de la vie, qui vit en symbiose avec la nature dans un environnement vibrant de vie, de beauté, de poésie.
Delia Owens met l'accent plusieurs aspects : sur la famille, importante dans la vie d'une enfant qui a dû apprendre à survivre, sur l'apprentissage de la lecture qui a changé sa vie en lui donnant confiance et force, sur le marais qui est un vrai personnage, nous prouvant que nous faisons partie de la nature, sur l'apprentissage de la force intérieure qu'implique la solitude.
Ce livre, sorti en 2019, a connu un énorme succès aux Etats-Unis. Il va être adapté au cinéma prochainement.

« Parfois la nuit, elle entendait des bruits qu’elle ne connaissait pas ou était réveillée par un éclair tout proche, mais chaque fois qu’elle trébuchait, la terre la remettait sur ses pieds. Jusqu’à ce jour, sans qu’elle en prenne vraiment conscience, la douleur qu’elle avait au cœur s’écoula comme de l’eau dans le sable. Elle était toujours là, mais cachée au plus profond. Kya puisa sa main sur la terre mouillée et vivante, et le marais devint sa mère. »