Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Ritournelle
Le blog de Ritournelle
Menu
Licorice pizza

Licorice pizza

Licorice pizza

Ne cherchez pas de « pizza à la réglisse » dans ce film , le titre évoque une chaîne de magasins de disques de Los Angeles. Paul Thomas Anderson, né en 1970 dans la vallée de San Fernando, quartier de L.A . , a imaginé le scénario après avoir vu dans un collège un élève de 4ème draguer l’assistante du photographe scolaire ; à partir de là, il s’est demandé ce qui passerait si elle acceptait de sortir avec lui et si malgré elle, elle se mettait en colère du fait d’avoir cédé.
Le cinéaste situe donc l’intrigue dans cette Californie qu’il connaît bien.
Années 70 : Gary Valentine, lycéen et déjà acteur dans des séries télé remarque Alana Kane, assistante du photographe venue prendre des photos de classe. 15 ans les séparent, mais Gary use de son aplomb naturel pour se mettre en valeur et tenter de séduire la jeune femme, très réticente. Alana vit encore dans sa famille juive traditionnelle, elle change souvent de travail, vit dans l’instabilité affective autant que professionnelle. L’acharnement de Gary fait son chemin : jamais à court d’idée, il convainc Alana de l’accompagner dans les nouveaux jobs qu’il entreprend, parallèlement à son métier d’acteur.
Et si Alana refuse toujours le rapprochement souhaité, elle observe de près le comportement de Gary…
Avec une mise en scène qui fait alterner situations loufoques et réalisme d’une époque , le cinéaste brosse le portrait de deux personnages caractéristiques de leur temps, un ado obsédé par la réussite personnelle, une jeune femme qui tente de se libérer de l’emprise familiale pour se trouver.
Les deux sont attachants dans leur sincérité , leur fragilité et leur optimisme.
Malgré quelques longueurs, il se dégage une folle énergie de ce scénario qui donne lieu à des scènes irrésistibles. Il est porté par deux jeunes acteurs qui font leur premières armes au cinéma : Cooper Hoffman, le fils du regretté Philip Hoffman, et la musicienne Alana Haim, tous deux excellents dans leur assurance et leur candeur.
Un film drôle, romantique, insolite, original dans son traitement du sentiment amoureux, imprégné de l’ambiance et de l’Histoire d’une époque dont il restitue le charme, et certainement la nostalgie de son auteur.
Un agréable moment de cinéma !

Licorice pizza
Licorice pizza
Licorice pizza
Licorice pizza