Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

1 2 3 > >>

 fermier

Ceux qui ont aimé "Le mec de la tombe d'à côté" voudront forcément avoir des nouvelles de Désirée la bibliothécaire et de son amoureux Benny, un agriculteur rencontré au cimetière...Bien que leur relation ne soit pas le reflet d'une harmonie parfaite, Désirée s'est fixée comme but d'avoir un enfant de Benny, au risque de devoir l'élever toute seule ; elle se donne donc trois chances pour arriver à ses fins.
 Le bonheur est-il dans le pré ?
Il serait dommage de dévoiler quoi que ce soit de cette suite aussi savoureuse que le premier volume. K.Mazetti nous entraîne avec autant d'humour dans cette aventure improbable tout en mettant l'accent sur le quotidien difficile du monde agricole, sur la répartition traditionnelle des rôles homme-femme...
Et  bien sûr, on peut encore espérer une suite ...

"Je me suis réveillée avec l'odeur de Benny sur l'oreiller. Du savon, avec quelques touches de foin, d'huile de moteur et de café, et de la bouse de vache en note de tête. Pour paraphraser les pubs de parfums. Ce jour-là était tellement étrange. Comme si j'étais sortie de ma vie et m'étais postée un peu plus loin. Mes pensées n'étaient que des griffonnages dans la marge, je faisais en quelque sorte l'école buissonnière loin de mon existence toute tracée, prévisible et somme toute assez agréable. Car c'était un fait. J'étais obligée de me mettre entre parenthèses, de me figer au milieu du pas, jusqu'à ce que cette chose inouïe soit réglée. Si je tombais enceinte, nous serions forcés de tout reconsidérer et de redessiner la carte. Et si je ne tombais pas enceinte, tout n'aurait été que du business as usual et rien de particulier ne se serait passé."

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Littérature

stage2 011

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

brocante

 

 

 

 

 

 

 

        

Miss Ellen, versez-moi le Thé
Dans la belle tasse chinoise,
Où des poissons d’or cherchent noise
Au monstre rose épouvanté.

J’aime la folle cruauté
Des chimères qu’on apprivoise :
Miss Ellen, versez-moi le Thé
Dans la belle tasse chinoise.

Là, sous un ciel rouge irrité,
Une dame fière et sournoise
Montre en ses longs yeux de turquoise
L’extase et la naïveté :
Miss Ellen, versez-moi le Thé.

 

Théodore de Banville 

 

brocante1

 

brocante2

brocante3

 

Sophie3  

Voir les commentaires

Published by Ritournelle -

stage2 065b

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

minuit3

 Ah, ce cher Woody, il n'en finit pas de nous surprendre! Comme chacun sait, il adore Paris et la France, chose qu'il nous démontre dans son dernier film! Un jeune couple d'américains prêts pour le mariage vient en voyage à Paris avec les parents de la jeune femme; ils arpentent les rues de la capitale, les musées, vont au spectacle, mais la fascination opère de manière très forte sur le jeune homme qui décide de goûter cette ville en solitaire...on sent bien une part d'autobiographie dans les élans de ce personnage, dans ses rêves qui le transportent à des époques où la vie culturelle était plus intense. Ce film est un hymne à Paris, à l'art et à la littérature qui ont la capacité de transformer les êtres...Avec toujours la même habileté pour nous plonger dans des atmosphères, Woody nous fait partager un délicieux moment avec un casting à la hauteur de ses ambitions...

 

minuit2

 

         minuit4

        

         minuit5.jpg

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Cinéma

Abd 025

           Il était venu il y a deux ans, on l'a retrouvé hier avec un immense plaisir...Une ambiance électrique pour acceuillir  cet artiste porteur de messages humanistes à des jeunes issus de son milieu et pas seulement...Sur scène, il donne tout, en laissant les mots faire leur chemin dans l'univers de chacun...
Merci pour cette beauté-là, celle du coeur!

Abd 042

                                                             

...Au fond suis-je en accord avec ce qu'il y a au fond de moi,
Est-ce moi ou un autre lorsque je baisse les bras
C'est peu dire que mes manquements m'obsèdent
Même l'idée d'un mea culpa m'est devenue obscène
Craindre et espérer si demain devenait
Se changeait en bien plus qu'une simple idée
La vérité est dans les cris dans les larmes du fakir
Et la lumière illumine quand l'ego se déchire...

Abd 018                                                          Abd 047

         Abd 063

Voir les commentaires

Published by Ritournelle -

stage2 024

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Dans votre ascension professionnelle, soyez toujours très gentil pour ceux que vous dépassez en montant. Vous les retrouverez au même endroit en redescendant. 
                                                                                                              Woody Allen

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Citations

Bidart

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

rêverie n&b

 A 40 ans, Antoine se trouve à un tournant de sa vie. Fils d'ouvrier, il a commencé des études en université pour faire plaisir à ses parents, mais cette expérience lui a laissé le goût amer de ne pas être à sa place par son milieu social; ensuite il a pris un emploi à l'usine de sidérurgie locale,pour assurer le quotidien. Karima, sa compagne depuis 4 ans vient de la quitter.
Il est question de délocaliser l'usine au Brésil, ce pourrait être une aubaine au niveau des salaires et peut-être aussi l'occasion de raviver le désir de fuite de l'enfance.
C'est à ce moment-là qu'Antoine rencontre Marcel, un vieux bouquiniste qui fait les marchés. Cet homme a une passion qui l'aide à dépasser sa solitude : les livres. Il trouve en eux l'élan nécessaire pour "traverser"...Dans ses réserves, il y a le manuscrit d'un certain Jean de Monlevade, pionnier de la sidérurgie au Brésil; grâce à ce personnage, Antoine va peu à peu ouvrir en lui des portes restées secrètes, découvrir une autre façon d'appréhender le monde, de se connaître, et de mettre des mots sur les sensations fortes qui ne demandaient qu'à s'exprimer...
Jeanne Benameur nous livre avec beaucoup de subtilité l'histoire d'une renaissance en nous faisant pénétrer dans un monde mal connu, celui des ouvriers, avec ses révoltes, son sens de l'honneur et son humilité.
"J'ai cru que la révolution, c'était tout le monde ensemble, à la même heure, au même endroit. Le grand soir ou le grand matin. Et puis j'ai compris que c'était solitaire, ce qui se passait vraiment. A l'intérieur de chacun . Et ça, ça ne peut pas se faire tous ensemble à la même heure. C'est dans chaque vie quelque chose de possible, on y va ou on n'y va pas. Après si on peut, on se rassemble avec les autres."
Un livre fort qui nous laisse son empreinte....

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Littérature

1 2 3 > >>
Haut

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog