Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

1 2 3 > >>

arcachon 014 montage

            Sur la jetée d'Arcachon figurent les empreintes du pied droit des navigateurs français les plus célèbres: une belle façon de leur rendre hommage! Ils sont 13 en tout:

Yves Parlier, Olivier De Kersauson, Titouan Lamazou, Gérard d'Aboville, Pascal Bidegorry, Philippe Poupon, Catherine Chabaud, Éric Tabarly, Mike Birch, Michel Malinovsky, Laurent Bourgnon, Lalou Roucayrol et Marc Thiercelin.

Ces moulages réalisés par Jacques Aulonié en 1995 témoignent du lien étroit de la ville avec la navigation.

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

glisse

           glisse1

         glisse3

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

bidart 030b

New-York aujourd'hui. Le milieu bobo des films de Woody Allen : Peter est galeriste, Rebecca éditrice; ils vivent dans un loft à Soho, ont la quarantaine, l'âge des bilans; 20 ans de vie commune ont créé des habitudes, une grande complicité , certes, mais ils s'interrogent : Peter se voit vieillir et Rebecca est inquiète pour leur fille partie vivre sa vie d'étudiante en dehors du cocon familial; cette distance souhaitée par la jeune fille donne le sentiment à ses parents d'avoir raté quelque chose. Peter est bien conscient que ce bilan de vie mitigé suscite en lui d'autres élans, il est prêt pour que quelque chose de grand lui arrive, laisse la porte ouverte à l'imprévu. C'est alors que Mizzy, le jeune frère de Rebecca, vient passer quelques jours avec le couple. Il a 23 ans, est beau comme un dieu; sa soeur a pour lui une énorme tendresse, de plus elle s'est mis en tête de le guérir de ses addictions. Comme dans Théorème de Pasolini, ce garçon va bouleverser l'harmonie apparente du couple par son charme magnétique, révéler Peter à lui-même. Cette forte attirance vient du fait que Mizzy ressemble fortement à la femme qu'il aime, laquelle dans son adolescence préférait son grand frère Matthew, homosexuel, et pour lequel il avait une profonde admiration; Mizzy permet à Peter d'être Matthew...
Ce roman nous parle de la complexité de la nature humaine, nous livre une analyse fine du sentiment amoureux, de la vie de couple, mais nous fait pénétrer aussi dans le monde de l'art avec tout ce qu'il comporte de compromission (vendre des oeuvres que l'on n'aime pas)de malhonnêteté, et de lien avec un marché financier qui valorise des oeuvres dont on a du mal à savoir pourquoi à un certain moment elles sont reconnues ou surestimées. C'est cette alternance entre la vie des personnages et l'actualité de l'art qui donne de l'intérêt au roman. Même si c'est une oeuvre moins forte que d'autres de Michael Cunningham (je pense plus particulièrement aux Heures), l'auteur signe là un roman très contemporain, agréable à lire.

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Littérature

bayonne-042b.jpg

                

Heureux qui dans sa ville, hôte de sa maison,
Dès le matin joyeux et doré de la vie
Goûte aux mêmes endroits le retour des saisons
Et voit ses matinées d'un calme soir suivies.

Fidèles et naïfs comme de beaux pigeons
La lune et le soleil viennent sur sa demeure,
Et, pareille au rosier qui s'accroît de bourgeons,
Sa vie douce fleurit aux rayons de chaque heure.

Il va, nouant entre eux les surgeons du destin,
Mêlant l'âpre ramure et les plus tôt venues,
Et son coeur ordonné est comme son jardin
Plein de nouvelles fleurs sur l'écorce chenue.

Heureux celui qui sait goûter l'ombre et l'amour,
De l'ardente cité à ses coteaux fertiles,
Et qui peut, dans la suite innombrable des jours,
Désaltérer son rêve au fleuve de sa ville...

 

Anna de Noailles - La cité natale

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

my week

Colin Clark, producteur de télévision, a livré le secret de sa brève liaison avec Marilyn dans un livre, deux ans avant son décès en 2002 et c'est Simon Curtis qui l'a adapté au cinéma.
En 1956, Marilyn, qui vient d'épouser l'écrivain Arthur Miller, se rend à Londres pour tourner un film mis en scène par Laurence Olivier, Le prince et la danseuse, dans lequel il s'attribue le premier rôle masculin. Colin Clark, alors âgé de 23 ans, rêve de cinéma et réussit à se faire engager comme assistant.
Marilyn connaît déjà un succès international, c'est une icône que tout le monde rêve d'approcher. Laurence Olivier est un homme de théâtre à l'automne de sa vie, très exigeant dans son travail et pas toujours aimable avec Marilyn qui lui vole la vedette; de plus, il sait que son âge ne lui permet plus de la séduire. Dans cette atmosphère parfois lourde, Marilyn est un peu perdue, d'autant que son mari est reparti aux Etats-Unis pour retrouver ses enfants et ...l'inspiration. Elle saisit alors que Colin, par sa douceur, sa jeunesse, son manque de vécu, sera celui qui saura l'écouter, la comprendre, lui apporter la tendresse dont elle a tant besoin, sans la juger ou lui faire du mal. Michelle Williams  fait revivre ce personnage mythique dans toute sa dimension : sa grande fragilité, ses fêlures, son insatiable besoin d'amour , sa présence magnétique, ses caprices et sa capacité à manipuler les êtres. Quant à Kenneth Branagh, il est un parfait Laurence Olivier, à la fois élégant, strict, et intimidant.
On se laisse porter par ce film qui se déroule en partie dans une campagne anglaise comme on la rêve, aux demeures très cosy s'ouvrant sur des jardins verdoyants...
 La caméra a un oeil sur la nature et sur ces personnages qui vivent une sorte de huis clos émouvant et parfois drôle...
C'est aussi la reconstitution juste d'une époque, que ceux qui l'ont connue revoient avec émotion...

my week2

                                                     my week3

                                                     my week1

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Cinéma

"Etre continuellement devancé, c'est malheureux, surpasser continuellement celui qui précédait, c'est félicité"
                                                                                                                        Thomas Hobbes

"C'est la vie, la concurrence. Je vais même dire mieux, moi j'ai la concurrence dans les veines"
                                                                                                                        Nicolas Sarkozy

 

« Ce mot de finance est un mot d’esclave, il est inconnu dans la cité. Dans un pays vraiment libre, les citoyens font tout avec leurs bras, et rien avec de l’argent. »

                                                                                                                        Jean-Jacques Rousseau

 

"A cette situation, il y a des responsables. Il y a la finance bien sûr qui a pris le contrôle de l'école, de la société et même de nos vies. Ce qui est en cause, c'est la souveraineté de la République face aux marchés".

                                                                                                                         François Hollande
                                                                                                                      

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Citations

bayonne 018

         bayonne 031

         

         bayonne 033

         bayonne 028 bayonne 032

         "Sous la violence, les vagues noires s'emmêlaient comme des corps. C'était des murs d'eau qui étaient charrié, poussés en avant, je les voyais arriver, la peur au ventre, des murs qui s'écrasaient contre les rochers et venaients'effondrer sous mes fenêtres.
Ces vagues, les déferlantes.
Je les ai aimées."
                                                                                                  Claudie Gallay - Les déferlantes

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

sarkoz

           dati

         melanchon

       joly

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Humour

Tarnos 017b

          

Quand tu aimes il faut partir
Quitte ta femme quitte ton enfant
Quitte ton ami quitte ton amie
Quitte ton amante quitte ton amant
Quand tu aimes il faut partir

Le monde est plein de nègres et de négresses
Des femmes des hommes des hommes des femmes
Regarde les beaux magasins
Ce fiacre cet homme cette femme ce fiacre
Et toutes les belles marchandises

II y a l'air il y a le vent
Les montagnes l'eau le ciel la terre
Les enfants les animaux
Les plantes et le charbon de terre

Apprends à vendre à acheter à revendre
Donne prends donne prends

Quand tu aimes il faut savoir
Chanter courir manger boire
Siffler
Et apprendre à travailler

Quand tu aimes il faut partir
Ne larmoie pas en souriant
Ne te niche pas entre deux seins
Respire marche pars va-t'en

Je prends mon bain et je regarde
Je vois la bouche que je connais
La main la jambe l'œil
Je prends mon bain et je regarde

Le monde entier est toujours là
La vie pleine de choses surprenantes
Je sors de la pharmacie
Je descends juste de la bascule
Je pèse mes 80 kilos
Je t'aime

Blaise Cendrars

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

bayonne 017

           

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

1 2 3 > >>
Haut

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog