Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

1 2 3 > >>

bayonne 008

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

sur la route

Quand on a  connu mai 68 et ses répercussions nombreuses et variées, il est difficile de résister à l'envie de voir ce film qui remonte à l'origine du mouvement aux Etats-Unis, dans les années 50. La libre adaptation du roman de Kerouac nous donne à voir l'essentiel des quêtes de la beat génération : la célébration de la nature, le refus des normes, la recherche du plaisir, de la liberté, donner libre cours à la créativité, connaître le monde, se connaître soi-même...
Le scénario autobiographique commence avec le décès du père de Sal, jeune écrivain; cet événement  incite celui-ci à  partir sur la route des grands espaces américains, à se mettre à l'épreuve en vivant de petits boulots, en faisant des rencontres qu'il décrit dans son manuscrit de manière spontanée; il fait plusieurs voyages successifs marqués par le retour au point d'ancrage, New York, où la présence de sa mère lui assure la stabilité affective qui lui fait défaut.
C'est Dean, un jeune voyou poète, avide de sexe et de vitesse, qui l'entraîne dans une succession d'aventures où il s'agit de vivre vite en testant ses limites, en expérimentant drogue et sexe dans un contexte artistique où la musique, outre la littérature et ses représentants Burroughs et Ginsberg, a une réelle importance : c'est l'explosion du free jazz , du rock...Les femmes participent à ces élans de liberté mais en font aussi les frais car elles ne parviennent pas à apaiser le mal-être de ces êtres en proie à leurs démons, qui s'ennuient rapidement dans une liaison ...
La parti pris de Walter Salles est de nous montrer Sal plus en spectateur qu'en acteur, ce qui est sans doute éloigné de la réalité quand on connaît la biographie de Kérouac, mais c'est justement l'occasion de lire le manuscrit original du livre sorti en librairie pour l'occasion.
L'image est soignée, tant au niveau des paysages que des personnages et Garrett Hedlund apporte toute sa fougue et son énergie au personnage de Dean. C'est un magnifique acteur qui donne au film la tonalité romantique d'une époque...

sur la route2

         sur la route3

         20094643_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120430_011725.jpg

        Jack-Kerouac-front

                                                                                               Jack Kerouac

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Cinéma

St Jean

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

bayonne 006

           bayonne 007

        

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

changement.jpg

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Humour

peche 6389

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Partir. Sortir. Se laisser un jour séduire. Devenir plusieurs, braver l'extérieur, bifurquer ailleurs. Voici les trois premières étrangetés, les trois variétés d'altérité, les trois premières façons de s'exposer. Car il n'y a pas d'apprentissage sans exposition, souvent dangereuse, à l'autre. Je ne saurais jamais plus qui je suis, où je suis, d'où je viens, où je vais, par où passer. Je m'expose à autrui, aux étrangetés.
                                                                                                        Michel Serres

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Citations

St etienne

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Pays-basque 6386

D’un bord à l’autre bord j’ai passé la rivière,
Suivant à pied le pont qui la franchit d’un jet
Et mêle dans les eaux son ombre et son reflet
Au fil bleui par le savon des lavandières.

J’ai marché dans le gué qui chante à sa manière.
Étoiles et cailloux sous mes pas le jonchaient.
J’allais vers le gazon, j’allais vers la forêt
Où le vent frissonnait dans sa robe légère.

J’ai nagé. J’ai passé, mieux vêtu par cette eau
Que par ma propre chair et par ma propre peau.
C’était hier. Déjà l’aube et le ciel s’épousent.

Et voici que mes yeux et mon corps sont pesants,
Il fait clair et j’ai soif et je cherche à présent
La fontaine qui chante au cœur d’une pelouse.

Robert Desnos

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

classe prepa 167259 54

 Emmanuel Arnaud a écrit pour la littérature jeunesse. C'est un ancien élève de classes préparatoires, ce qui lui a donné l'idée de donner comme toile de fond à son premier roman cet univers particulier de ceux que l'on prépare à devenir l'élite de la nation.
Son personnge, Laurent Kropst est en math sup au lycée Louis Le Grand de Paris, établissement qui rassemble les meilleurs élèves de la capitale. Certains sont déjà sur les rails de l'excellence depuis longtemps de par leur origine sociale (milieu favorisé ou fils de profs) ou parce qu'ils ont effectué toute leur scolarité dans cet établissement, ce qui signifie qu'ils sont préparés au programme de math sup. Or Laurent vient d'un milieu modeste, ses parents sont fonctionnaires; de plus, il n'a pas un QI de 200,...donc il comprend très vite que pour avoir des chances de se mesurer aux autres , de figurer parmi les dix premiers de la classe, ce qui ouvre les meilleure portes, il va devoir trouver des stratagèmes. L'univers des prépas est dur, sans concessions, il suppose une énorme somme de travail , sans compter les jalousies, les moqueries et un bizutage parfois violent ; c'est un univers clos, centré sur un brillant avenir. Dans ce même lycée, Mélanie et Claudia sont en prépa littéraire; ce sont des filles gaies que Laurent a envie de connaître; à leur contact, il élargit son horizon par la lecture des grands auteurs; il lit Proust et Baudelaire, réalise le pouvoir des mots en rendant compte de ses lectures devant un auditoire captivé : l'ascension sociale peut donc emprunter d'autres voies que celles qu'il avait imaginées. Et lorsqu'il obtient 3 à un devoir, il use de mensonge pour faire annuler cette note éliminatoire...
Il y a des ambiances de prépas certainement plus sereines mais l'auteur sait nous rendre son personnage sympathique en nous faisant comprendre la légitimité de son comportement par rapport à un système qui est injuste.
Ce livre trouve son intérêt dans le vécu de ces élèves, dans l'originalité de ce sujet peu traité en littérature et dans un style très fluide. 

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Littérature

1 2 3 > >>
Haut

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog