Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

1 2 3 > >>
Bonne année

Voir les commentaires

Published by Ritournelle -

Dernier rêve 2013

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Dentelles de rivière
Dentelles de rivière

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Reste encore des miettes du réveillon?
Reste encore des miettes du réveillon?

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Joyeux Noël

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Fais comme l'oiseau...
Fais comme l'oiseau...
Fais comme l'oiseau...
Fais comme l'oiseau...
Fais comme l'oiseau...

Voir les commentaires

Published by Ritournelle -

Les lisières - Olivier Adam

Voilà pour moi le livre de l'année 2013 et sans aucun doute le meilleur roman de cet auteur parce qu'il porte en lui tous les thèmes déjà évoqués dans les précédents. Dans cet autoportrait déguisé, il met en scène son double, Paul Steiner, écrivain reconnu vivant en Bretagne, à un moment-clé de sa vie. Sa femme vient de le quitter après une dizaine d'années de vie commune parce que le quotidien est trop difficile à gérer avec cet être insaisissable qui aime sa femme et ses enfants, mais ne connaît pas la sérénité intérieure. Son frère, avec qui il a toujours eu des relations conflictuelles, lui demande de venir s'occuper de sa mère âgée et malade. C'est l'occasion pour Paul de retrouver cet environnement qui l'a forgé pendant son enfance et son adolescence, le milieu ouvrier rude de la banlieue parisienne, les copains de lycée qui ont pris des chemins très différents, et Sophie, son premier amour. A partir d'éléments nouveaux, il va essayer de comprendre pourquoi il est toujours resté en marge, à la lisière de la vie, que ce soit géographiquement, dans cette banlieue qu'il a fuie, que ce soit dans ses rapports avec les êtres, famille ou amis. Seule l'écriture a réussi à le sauver de la souffrance. Au-delà de cette introspection salutaire, Olivier Adam creuse un autre aspect primordial chez tout individu, l'importance de l'environnement dans lequel il s'est construit. Il a gardé une certaine humilité, un regard bienveillant sur ceux qui ne sont rien, s'interroge sur la façon dont le monde en crise d'aujourd'hui parvient à transformer les mentalités pour en arriver à bâtir des rêves illusoires et dangereux. Cet engagement personnel se retrouve dans plusieurs de ses oeuvres adaptées pour le cinéma.
Voilà pourquoi on aime Olivier Adam, pour sa lucidité, sa force et sa fragilité, son hypersensibilité. Il nous offre là un roman dense et puissant à lire et relire.

"...Mon père ne m'avait jamais aimé. Voilà ce qui me sautait soudain au visage, et cette révélation avait la force de l'évidence, la texture inquestionnable d'une lapalissade. Mon père ne m'avait jamais aimé. Voilà ce que j'aurais pu dire à un psy d'opérette, pensais-je, avant de lui parler des bordures géographiques et sociales, et sans doute étaient-ce les mêmes où j'avais grandi. Mon père ne m'a jamais aimé. Et j'ai perdu mon frère au moment de naître au monde. Tout est là. Voilà à quoi je pensais en faisant le trajet qui devait me mener des finistères où je vivais aux banlieues où j'avais grandi."

"...Ma mère était ainsi. Elle nous aimait et s'inquiétait pour nous, mais jugeait indécent de le dire ou le montrer. Comment de fois avais-je été sidéré de constater que les gens que je tenais pourtant pour de parfaits étrangers étaient au courant du moindre de mes faits et gestes, y compris au cours de ces années où j'avais cessé de m'alimenter, période où elle n'avait jamais abordé le problème ni même semblé le voir, mais durant laquelle toute la famille et les connaissances du quartier savaient que je ne touchais pas mon assiette, me faisais vomir dans les toilettes, maigrissais à vue d'oeil. Beaucoup lui conseillaient de m'emmener chez un psy ou à l'hôpital, ce qu'elle ne fit jamais, sans doute pour ne pas s'attirer les foudres de mon père. Se lever tôt, travailler, faire du sport, se tenir droit , constituait la seule ordonnance qui trouvât jamais grâce à ses yeux."

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Littérature

Petit théâtre d'ombres

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Mirza et Milou en balade

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Mesdames, ne demandez pas le Prince charmant au Père Noël!

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Humour

1 2 3 > >>
Haut

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog