Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

tempête 029b

 L'Islande au 19ème siècle. Dans les petits villages d'un fjord de la côte ouest, le vie est rude, il n'y a pas d'autre alternative que travailler aux champs ou partir en mer pêcher la morue. La mer nourricière et la mer meurtrière. Dans ce roman, elle est très présente, c'est elle qui rythme la vie; les pêcheurs tentent de la connaître, de déceler ses colères car aucun ne sait nager, mais ils n'ont pas le choix, la prise de risque est répétitive et nécessaire. Parmi eux, il y en a deux qui sont très liés : "le gamin" et Barour.Le premier a perdu sa famille, il ne lui reste qu'un frère qui vit de l'autre côté de la montagne dans un village éloigné; il a l'esprit curieux, veut apprendre les langues, découvrir le monde, connaître l'essentiel. Barour, lui, aime les mots et s'en sert pour écrire à sa femme; il lit beaucoup, surtout de la poésie, s'interroge sur le monde:

"Barour et le gamin sont pourtant plus perplexes que les autres. Ils sont plus jeunes et ont lu plus qu'il n'est utile, leurs coeurs diffusent plus d'incertitude que ceux des autres et ces doutes ne portent pas uniquement sur Dieu car le gamin en éprouve aussi en ce qui concerne la vie, plus particulièrement son rôle et son but dans l'existence."


Tous deux sont conscients du pouvoir des mots, mais aussi de leurs limites:


"Les mots ont parfois le pouvoir des trolls et ils sont capables d'abattre les dieux, ils peuvent sauver des vies et les anéantir. Les mots sont des flèches, des balles de fusil, des oiseaux légendaires lancés à la poursuite des héros, les mots sont des poissons immémoriaux qui découvrent un secret terrifiant au fond de l'abîme, ils sont un filet assez ample pour attraper le monde et embrasser les cieux, mais parfois, ils ne sont rien, des guenilles usées, transpercées par le froid, des forteresses caduques que la mort et le malheur piétinent sans effort."

Au village vit un vieux capitaine devenu aveugle, qui possède une importante bibliothèque. Il prête à Barour un livre de poèmes du poète anglais Milton, devenu aveugle lui aussi. Barour est tellement séduit par cette écriture qu'il apprend p les vers par coeur, et, tout imprégné de cette poésie, il part en mer en oubliant sa vareuse;il tente de faire face au froid glacial  avec l'aide de ses camarades qui le frictionnent, mais l'arrivée d'une tempête de neige lui est fatale; il ne se remettra pas de ce choc thermique. Le gamin fortement traumatisé par la perte de son ami, décide de restituer au capitaine le livre de poèmes, tout en se demandant si la vie a désormais un sens. Ce chemin sera pour lui l'occasion de trouver des réponses.
Ce roman très dense pose des interrogations multiples, invite à trouver un chemin au milieu des tourments de la vie; c'est un livre qui s'adresse au corps comme à l'esprit, qui parle de la solitude, de la force de l'amitié avec un style puissant, lyrique, comme la mer et ses déchaînements, comme cette terre faite de glace et de feu.

"Certains mots sont aptes à changer le monde, ils ont le pouvoir de nous consoler et de sécher nos larmes. Certains mots sont des balles de fusil, d'autres des notes de violon. Certains sont capables de faire fondre la glace qui nous enserre le coeur et il est même possible de les dépêcher comme des cohortes de sauveteurs quand les jours sont contraires."

Published by Ritournelle - - Littérature

commentaires

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog