Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

infrarouge babel 0  Merci à Dominique qui m'a donné envie de lire ce livre , d'autant qu'il réunit deux thèmes qui me sont chers:la photo et l'Italie.

C'est l'histoire de Rena Greenblatt, belle photographe d'une quarantaine d'années, qui laisse son amant Aziz à Paris pour rejoindre en Toscane son père Simon et sa belle-mère Ingrid. Simon a 70 ans, c'est un scientifique passionné de neurosciences, un esprit ouvert à toutes les curiosités de ce monde,alors que sa compagne néerlandaise est plus matérialiste. Ce décalage fait que Rena se sent plus de complicité intellectuelle avec son père qu'avec sa belle-mère et que ce voyage à travers les beautés toscanes n'est pas aussi bénéfique qu'elle l'imaginait. Alors dans ses moments de solitude, elle se confie à son double imaginaire, Subra, anagramme d'Arbus, la photographe Diane Arbus étant à l'origine de la vocation de Rena. Tout comme cette dernière tentait par ces clichés de dévoiler l'identité des êtres, Rena utilise des pellicules infrarouges pour aller au-delà des apparences, ce procédé permettant "une exploration de la relation entre apparence et identité, illusion et croyance, théâtre et réalité." Elle paie ses amants pour capter leur essence profonde pendant la jouissance :"Je me sers de la caméra pour me glisser sous la peau des gens. Faire ressortir les veines, le sang chaud, la vie qui court en chacun de nous."

Rena a un rapport complexe avec les hommes dû à la forte personnalité de son père, aux rapports glauques que son frère a entretenus avec elle pendant l'enfance; d'où cette quête inassouvie à travers sa vie affective débridée pour tenter de percer le mystère de l'autre et le sien en même temps.

Ce roman très dense, nous fait voyager entre passé et présent par l'évocation de l'histoire de l'Italie et du monde d'aujourd'hui et à l'instar de Rena, il nous questionne sur l'être humain dans sa complexité, dans la nécessité qu'il éprouve à connaître son identité et celle des autres, besoin illusoire, tout comme la photographie ne peut être que l'illusion de la réalité.

Un oeuvre forte qui séduira bien sûr aussi les amoureux de l'Italie.

"Le principe de la photographie...des secrets que personne ne connaît"

"J'ai juste envie, a-t-elle écrit sur le dos d'une carte postale adressée à un ami, de rester à jamais l'oeil collé contre le trou de la serrure." Qu'avait-elle vu cette Maisie-là? Qu'avait-elle subi pendant son enfance à New York au sein de cette riche famille juive dont elle détestait les privilèges? Quel mal avait-elle été contrainte de travestir en bien, pour niveler, toujours, comme elle le fait les nuances éthiques?...

Un roman qui m'a donné envie de revoir le film Fur de S.Shainberg consacré à Diane Arbus, interprété magnifiquement par Nicole Kidman.

Published by Ritournelle - - Littérature

commentaires

dominique 08/01/2013 15:14

oh, je suis très heureux que tu ais lu et apprécié. J'ai adoré ça.

Ritournelle 08/01/2013 19:40



J'ai beaucoup aimé moi aussi et revoir ce film assez dérangeant consacré à Diane Arbus en complément fait que je reste sur une impression très forte. C'est un livre que je recommanderai aisément.
Merci encore.



Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog