Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

auteurs 2155[1]

Jenny et Sils sont libraires dans une petite ville d'Alsace, et dans le monde d'aujourd'hui, ils n'arrivent plus à faire face aux nouvelles technologies ni à la concurrence d'internet.Tout va trop vite. Les voilà totalement démunis, sans travail, ni logement. C'est alors qu'une idée leur vient; ces deux-là, déjà complices au lycée, avaient testé dans les années 70 le retour à la nature en s'installant dans une vieille grange perdue en pleine montagne et c'est précisément la seule possibilité qui s'offre à eux en ces temps difficiles.Ils vont donc retrouver le chemin de cette ruine en emportant leur bien le plus précieux, c'est-à-dire leurs livres. Betty, une petite chienne et Avanie, une ânesse grise les accompagnent.  Les voilà au bout du monde, à 1000m d'altitude,sans eau, sans électricité, avec juste un poêle pour se chauffer; c'est d'ailleurs cette rudesse du climat qui les avait fait fuir 40 ans auparavant. Chacun va s'employer à améliorer le quotidien selon ses capacités: Jenny désherbe, plante des légumes, Sils répare le toit. Mais ils n'abandonnent pas pour autant leurs passions : d'abord, celle qu'ils partagent, les livres. Ils servent de murs, sont classés par "affinités", selon la méthode d' Aby Warburg, fils de banquier allemand, qui avait abandonné sa fortune à son frère en échange d'une bibliothèque de 50000 livres  classés "par bon voisinage", ce classement produisant des interférences mystérieuses bénéfiques pour l'entourage. Même l'ânesse mange des livres, et pas n'importe lesquels, ceux de Lucrèce, qui prônait la raison avant Dieu. Elle incarne la sagesse-même.

Outre les grands auteurs, Jenny et Sils ont chacun leur jardin secret. pour Jenny, c'est la nature, l'observation de la faune et de la flore qu'elle découvre en partant seule en montagne; parmi tous les animaux qu'elle côtoye, elle s'intéresse plus particulièrement aux cerfs dont l'élégance et le mode de vie la fascinent. Quant à Sils, il cherche à analyser la technique du retable d'Issenheim peint par Grünewald, en tentant de retrouver les pigments utilisés par le peintre.

D'un côté les livres, de l'autre, la vie, les deux se conjuguant harmonieusement , mais quelquefois la vie a des exigences qui imposent le sacrifice de la littérature.

Ce roman est un magnifique plaidoyer pour la littérature à l'époque du livre numérique et du matérialisme exacerbé. Il fait écho aux idéaux de l'après 68 que l'auteur a connus et qui sont certainement encore d'actualité dans sa conception de la vie. La nature réserve à tous les rêveurs un cadre propice à leur épanouissement mais qui est aussi très rude et c'est dans les livres qu'ils trouvent l'audace de surmonter les difficultés.
Voilà un livre qui fait du bien car il permet de prendre un certain recul sur le monde d'aujourd'hui; c'est une vraie ode à la vie !

 

Published by Ritournelle - - Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Billy Bop 27/11/2012 15:24

Merci, voici un topo alléchant, je sors du livre de Tesson, dans les forets de Sibérie, et j'aurai le plaisir de retourner m'encabaner dans un livre et dans ce retour très beat génération
visiblement !

Ritournelle 27/11/2012 18:59



Oui, effectivement et on est très loin de tout ça aujourd'hui, c'est pour ça que ce livre est"rafraîchissant"!



Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog