Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

9782877068161

Amateurs de polars, réjouissez-vous, en voici un de 665 pages qui devrait vous satisfaire d'autant qu'il vient d'obtenir le prix du roman de l'Académie française. Son auteur, âgé de 27 ans et inconnu jusqu'à présent, entame avec ce livre une belle carrière. Et la littérature est bien l'un des thèmes de ce thriller.

 Marcus Goldman, jeune écrivain qui a publié un premier succès, doit donner à son éditeur dans les mois qui suivent un second livre, mais il a du mal à trouver l'inspiration. On est aux Etats-Unis, en 2008, à la veille de l'élection d'Obama; c'est alors qu'un événement va brusquement changer les choses: on découvre dans le jardin de son ami et ancien professeur Harry Québert, celui qui l'a mis sur le chemin de l'écriture, le cadavre de Nora, une adolescente de 15 ans, disparue 33 ans plus tôt et avec qui il aurait eu une liaison. Marcus est confiant, il est convaincu  que Québert est innocent,  va donc s'attacher à trouver le coupable de l'affaire en menant sa propre enquête; pour cela, il part dans le New Hampshire, dans cette Amérique tranquille en apparence...Voilà qui peut alimenter l'intrigue de son futur roman, c'est ce que lui propose son éditeur.
C'est une histoire aux multiples rebondissements que l'on ne lâche pas; c'est un regard sur l'Amérique d'aujourd'hui,celle qui condamne et réhabilite aussi facilement, sur la justice, sur la littérature qui pose le problème de savoir si elle doit transmettre des messages ou assurer le succès, sur la difficulté à aimer.
Voilà bien des ingrédients propres à satisfaire votre curiosité; n'hésitez pas, La vérité sur l'affaire Harry Québert est un vrai plaisir de lecture, un des grands livres de cette rentrée!

"Si les écrivains sont des êtres fragiles, Marcus, c'est parce qu'ils peuvent connaître deux sortes de peines sentimentales, soit deux fois plus que les êtres humains normaux : les chagrins d'amour et les chagrins de livre. Ecrire un livre, c'est comme aimer quelqu'un : ça peut devenir très douloureux."

Published by Ritournelle - - Littérature

commentaires

dominique 28/10/2012 13:39

j'aime beaucoup la dernière partie de ce texte.. c'est vrai que ça doit être douloureux.. être responsable parfois de la mort de son héroine...

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog