Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

    tabou  Voilà un film original, poétique, qui renoue avec le noir et blanc, Murnau et le muet.
Il est composé de deux parties: d'abord Le Paradis perdu  qui met en scène une vieille de dame de Lisbonne vivant avec sa bonne africaine et une voisine sexagénaire engagée dans l'humanitaire; ces trois femmes ont chacune leur mystère qu'elles gardent quasiment intact, sans communiquer vraiment entre elles. La mort de la vieille dame va mettre les deux autres sur la piste de son passé en Afrique, au pied du mont Tabou: c'est Le paradis , ou l'histoire d'une passion amoureuse de cette femme ,alors mariée, pour un  autre homme surgissant dans sa vie ; une relation faite de complicité, d'interdit ,qui va au-delà du langage des corps ...

Bien que la première partie comporte quelques longueurs, Miguel Gomes nous emmène avec beaucoup de sensualité et de sensibilité dans ce paradis d'une autre époque, qui fait référence à l'Histoire du Portugal en Afrique; il donne à un scénario en apparence banal, un relief et une poésie qui sont la marque des cinéastes de talent.
A voir absolument ! 

Tabou4

 

tabou1

 

Tabou3                                                                                                                                                                                                            

Published by Ritournelle - - Cinéma

commentaires

Balladine 22/01/2013 16:10

Je suis allée voir ce film avec une amie qui s'est endormie pendant la première partie ;0(
Pour ma part j'ai trouvé la première partie assez confuse et trainant un peu en longueur; mais heureusement la seconde partie m'a fait changer d'avis, et j'ai pu apprécier la poésie infinie des
voix off, l'image en noir et blanc sublime et cette atmosphère si nostalgique.

Balladine 16/01/2013 19:05

Je cherchais justement un film à aller voir cette semaine...
:0)

Begnini 16/01/2013 16:43

entièrement d'accord avec ton analyse du film, même si pour moi les qualités premières du film sont formelles: le cinéaste est un véritable magicien (un sorcier du mont tabou!) de l'image qui fait
du cinéma de poésie pour nous poter au "Paradis" du 7ème art; il utilise en plus une bande son exceptionnelle qui met en relief toute la beauté poétique de la langue portugaise. Its'not académic?
Vero?

Ritournelle 16/01/2013 18:20



Ravie que tu t'exprimes , caro! Mais il faudrait redéfinir ce que académique signifie, je crois qu'on ne lui donne pas le même sens!



MARIE 13/01/2013 21:34

Tu as l'art de dénicher les film qui vous réconcilient avec ce que j'appelle le "cinéma intello" !

Ritournelle 14/01/2013 18:41



Pas compliqué, j'ai la chance d'avoir un ciné d'art et essai en bas de chez moi!



Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog