Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

Les beaux jours

Lumineuse Fanny Ardant, qui trouve dans ce film l'un des plus beaux rôles de sa carrière.
Que faire de sa vie à 60 ans quand le travail n'est plus là pour structurer les semaines, que les enfants ont quitté le domicile familial et que l'on éprouve un certain malaise à se réinventer? C'est l'un des propos de Marion Vernoux dans ce film tendre et sensible où une femme s'interroge sur elle-même. Evidemment, les clubs du troisième âge peuvent apporter des solutions; c'est ce que tente Caroline, sans grande motivation. Et voilà que le jeune informaticien du club va sentir une grande attraction pour elle, réveiller le désir absent depuis longtemps. Une liaison torride démarre, redonnant à Caroline la folie de sa jeunesse; elle n'est plus la sage épouse ni la mère attentive, se laisse aller à ses pulsions, à cette formidable envie de profiter de cet imprévu qui la surprend autant qu'elle surprend son partenaire...
Je vous recommande vivement de voir ce film subtil,sans pathos, porté par des acteurs magnifiques;outre Fanny Ardant, Laurent Laffitte et Patrick Chesnais sont aussi très justes dans leurs rôles; tous nous font croire à cette histoire qui célèbre la vie, loin des conventions.

Les beaux jours
Les beaux jours
Les beaux jours

Published by Ritournelle - - Cinéma

commentaires

Gin 05/08/2013 18:49

Tiens j'ai hésité pensant que ce film serait trop commercial. Donc en projet si j'en ai encore le temps......

dominique 02/07/2013 12:31

tu me donnes envie. Le scénario est tellement d'actualité. Et puis Fanny Ardant, j'en rêve.. (non, j'ai pas honte).. rien que sa voix me trouble..

Ritournelle 02/07/2013 15:09

Fanny Ardant est fascinante, particulièrement dans ce film!
Voilà une explication pour la coccinelle:
Cela se passait au moyen-âge.
Un homme condamné à mort pour un crime qui n’avait pas commis, attend d’être décapité.
Comment prouver son innocence, quand tout et tous l’accusent ?
Sur le billot, il voit une coccinelle,
la recueille délicatement et la dépose plus loin.
Le bourreau s’approche pour lui lier les mains et procéder à son exécution.
Mais le Seigneur et sa Cour se récrient :
"il faut libérer cet homme, il faut lui rendre son honneur et sa vie.
Un homme qui épargne une si petite et humble bestiole ne peut avoir commis le crime horrible qui lui valait d’avoir la tête tranchée."
Et depuis ce jour,
la coccinelle s’appelle la «Bête à Bon Dieu».

Marika 01/07/2013 22:13

Ben ça donne envie !

Ritournelle 02/07/2013 15:11

Mais oui, vas le voir! Pour une fois que les choses se passent dans ce sens-là...

JEA 01/07/2013 17:15

épaté par la qualité des illustrations sur ce film, les mêmes restèrent bien ternes chez moi, ce qui me secoue un peu et salutairement dans mes habitudes ou donne un avantage technique à overblog...

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog