Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>

 

Egon Schiele

Egon Schiele est une figure marquante de la peinture autrichienne du début du XXème siècle. Ce biopic tente de restituer l'atmosphère de l'époque, en mettant l'accent sur les principaux événements de la vie du peintre, et en essayant d'analyser ce qui a nourri son art.
Très tôt Egon se passionne pour le dessin, et toute sa vie, c'est par le dessin qu'il pense atteindre le fond des choses.  A l'âge de quinze ans, il perd son père; ce traumatisme le marque à jamais. S'opposant au souhait de son oncle, il choisit la carrière artistique, prend des cours à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne. Mais ce rebelle n'y trouve pas les moyens de fuir le conformisme intolérant d'une famille et d'une société. Attiré par le mouvement sécessionniste conduit par Gustav klimt, il créée à son tour le mouvement expressioniste avec ses amis Gerstl et Kokoschka. Marquée par un réalisme brutal, cette peinture dénonce l'attitude hypocrite de la société viennoise vis à vis du sexe. La tragédie de son père, mort de la syphilis, pousse Egon à explorer la sexualité, la sienne et celle des femmes qui partagent sa vie, sa soeur, ses maîtresses, sa femme. Le film met l'accent sur cette étude des corps, sur ce qu'ils peuvent dévoiler de la personne. Cet espionnage de la psyché dans ses aspects les plus intimes  conduit le peintre en prison pour immoralité et séduction. Accusé de pornographie et de pédophilie, il reste longtemps éprouvé par cette condamnation publique qu'il estime injuste.
Mort à 28 ans de la grippe espagnole, l'artiste laisse une oeuvre où se reflète la dualité de son " moi tourmenté", caractérisée par l'opposition entre l'inquiétude de son monde intérieur et l'apaisement qu'apporte la nature.
Dieter Berner s'est limité à une certaine vision de l'oeuvre de Schiele, en faisant abstraction des peintures de paysages. Il a voulu décortiquer au plus près l'intérêt de l'artiste pour le corps humain, sa façon de le mettre en scène pour pouvoir l'interpréter en miroir de l'âme.
Une mise en scène soignée, de belles images donnent un intérêt certain à ce film, ainsi que tous les témoignages historiques et sociaux de l'époque. Toutefois, il aurait été préférable de choisir un acteur plus conforme à la personnalité sombre et ambigüe de l'artiste, qui a sacrifié sa vie au nom de l'art.
 

Egon Schiele
Egon Schiele
Egon Schiele

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Cinéma

Luce Buchheit voue à la poésie une affection particulière. Elle est sa respiration quotidienne.
Après avoir publié plusieurs récits autobiographiques faisant référence à son expérience professionnelle ou à son parcours intime, (des articles sont sur ce blog), elle nous livre ici un second recueil de poèmes Au berceau de ses rêves, Haïkitos ,illustré avec talent par les encres de Marie Bonnet.
La poésie se déguste, se savoure au gré des envies ; on peut y cueillir des petits bonheurs pour agrémenter le quotidien souvent pesant. Luce nous entraîne dans ses propres perceptions du monde . Elle sait comment éloigner le fardeau des soucis et autres désagréments, en accueillant pleinement la nature dont elle perçoit les moindres frémissements au fil des saisons : la nature est beauté, lumière, apaisement :

La lumière se pose

Sur l'argent dentelé

Des hêtres de décembre.

Estampe japonaise.

Entente délicate

Entre ciel peint en bleu

Et neige immaculée

Comme Christian Bobin qui « puise dans la vision d'une marguerite les forces nécessaires pour résister au monde », Luce trouve dans tout ce qui interpelle les sens,couleurs, parfums et sons, une échappatoire à la violence :

 

Les champs de blé sont d'or.

La lavande a remis

Sa robe parfumée

Peinte au bleu du ciel

Parfois un rossignol chante.

Peut-être sauront-ils

L'or, le bleu et leur chant

Bannir la violence

Tout comme les plantes, les arbres, les oiseaux, et les chats font partie de son décor familier indispensable. Ils sont la liberté, le mystère, la sensualité, habitent un "royaume dont nous ne savons rien".
D'autres nourritures viennent compléter les bienfaits de la nature : la musique, la danse, l'art :

 

La lune sur les toits

Va pêcher des étoiles

Pour jouer du piano

A la barbe du vent

Le soleil danse, vert

Sur le fil cotonneux

Des nuages tout blancs

Mais l'arme privilégiée pour résister, faire face au monde, n'est-elle pas encore l'amour, qui nous porte, nous stimule, nous sauve, nous rend vivants ?

 

Les mots d'amour nourrissent patiemment

Le souffle si ténu de nos fragiles rêves.

Ils sonnent toujours juste et s'en vont

Dans le vent

En célébrant la vie

Un petit livre porteur de rêve, dont la forme, inspirée des haïkus, est en parfaite correspondance avec les délicates encres de Marie Bonnet ; leur légèreté suggère des univers ouverts à la méditation, au silence, à la beauté.

A consommer sans modération.

 

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Littérature

Derniers bains pour certains

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

C'est lui qu'ils regardent!

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Petite devinette : que regardent le père et le fils?

La réponse, c'est pour bientôt!

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Le festival de Street art se déroule actuellement jusqu'au 22 août dans l'ancien garage Honda de l'avenue Kennedy, l'occasion pour une vingtaine d'artistes de mesurer leur talent :
Alert, Bebar, C. Froussard, Grems, Guitar, Hell'o, Jack Usine, Jean Steou, Maye, Missy, Nova Dead, Opéra, Taroe, Twopy, Vilks, Xkuz et bien d'autres.
Harmonies de bleu et blanc pour représenter l'espace urbain de la ville, oeuvres originales qui témoignent d'un grand potentiel de créativité, cette manifestation autour de l'art d'aujourd'hui a toute sa place à Biarritz où les nombreux touristes français et étrangers peuvent s'imprégner de ces univers éphémères.

 

Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu
Colorama à Biarritz : une histoire de bleu

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Art

Passionné par les bateaux, ce photographe parisien créee des mécanismes pour les animer sur différents supports. Tout comme le biarrot Jean-Claude Cimelière, son univers surréaliste et chargé de poésie puise dans l'imaginaire la capacité à nous embarquer loin, dans un coin caché de notre enfance ou aux frontières du rêve, tellement nécessaire...On attend avec impatience ses prochaines créations!

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Art

Ramiro Arrue est le peintre de référence du pays basque. Né en 1892 dans une famille d'artistes à Bilbao, il fait son apprentissage à Paris où il côtoie Bourdelle, Modigliani, Picasso, Cocteau. Son art s'attache à décrire le Pays basque traditionnel, ses paysages, le milieu rural et maritime, les jeux et les fêtes, de la danse à la pelote basque. Formes massives, simplification des couleurs donnent un aspect volontairement archaïque à l'oeuvre.

"Etant basque moi-même, et né dans le pays, dans lequel j'ai passé mon enfance et une part de ma jeunesse, je n'ai pas eu besoin de le découvrir pour m'en inspirer. Il étai en moi comme j'étais en lui depuis ma naissance."
...Au fond, je crois qu'il n'y a que de la bonne ou de la mauvaise peinture. je ne suis ni régionaliste à outrance ni anti-régionaliste : tous les motifs peuvent servir à un peintre pour faire une oeuvre intéressante, et c'est vers ce but que doivent tendre ses efforts.
Le charme de l'art est dans sa variété, et la sensibilité de notre temps moderne a encore élargi ses horizons."
Influencé par Gauguin, on retrouve dans certains tableaux la simplification de la perspective, le trait qui cerne la couleur , d'où la prédilection d'Arrue pour les gouaches. Les paysages sont empreints de sérénité, l'atmosphère imprégnée d'océan ne reflète pas sa violence. Les verts des champs et des collines, le bleu et le roux des montagnes,sont la douceur même, accentuée par les beiges rosés qui rappellent les tons de Morandi.
Une vision quelque peu idyllique d'un pays peuplé d'hommes rudes, simples, attachés à leurs devoirs et à leurs affections, avant que ne déferle la frénésie sanguinaire de 1936.
L'artiste est décédé en 1971 à St Jean de Luz, sa ville d'adoption. Il laisse une oeuvre importante de peintre, d'illustrateur et de céramiste.
Une grande expo à voir absolument.

Autoportrait

Autoportrait

Autoportrit au fusain sur papier

Autoportrit au fusain sur papier

L'exposition Arrue au Casino Bellevue
Portrait de sa femme Suzanne

Portrait de sa femme Suzanne

L'exposition Arrue au Casino Bellevue
Village non identifié

Village non identifié

L'exposition Arrue au Casino Bellevue
L'exposition Arrue au Casino Bellevue
port de St Jean de Luz avec la Rhune en arrière-plan

port de St Jean de Luz avec la Rhune en arrière-plan

L'exposition Arrue au Casino Bellevue
L'exposition Arrue au Casino Bellevue
L'exposition Arrue au Casino Bellevue

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Art

Les églises du pays basque proposent aussi des concerts , c'est l'occasion de (re)visiter ces monuments classés au patrimoine historique :

-L'église de Ciboure de 16è siècle, typique église de la Contre Réforme, baroque, à trois étages de galeries selon le style labourdin. Maurice Ravel y a été baptisé en mars 1875.

Les concerts de l'été (2)

L'église de St Jean de luz , la plus grande du pays basque, datant du 12ème siècle et plusieurs fois agrandie au cours des siècles, est renommée pour son grand retable du 17ème et pour le fait d'avoir accueilli la célébration du mariage de Louis XIV et de l'infante Marie-Thérèse en juin 1660.

Les concerts de l'été (2)

Visiter ces lieux dans la journée permet d'assister aux répétitions de jeunes concertistes.

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Le festival de piano de Biarritz vient de se terminer. Au programme, des musiciens brillants ont enchanté les salons de différents lieux propices à la rêverie, avec l'océan en toile de fond : le Casino Municipal, le Casino Bellevue et l'hôtel du Palais.
Parmi eux, la jeune et talentueuse Nathalia Milstein a interprété des oeuvres de Liszt, Prokofiev et Ravel.

Les concerts de l'été
Les concerts de l'été
Les concerts de l'été

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog