Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de Ritournelle

1 2 > >>
Huile sur toile

Huile sur toile

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Mes peintures

C'est un cadeau pour vous tous, mes visiteurs!

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Les saisons vues au réveil - 2 Le printemps
Les saisons vues au réveil - 2 Le printemps
Les saisons vues au réveil - 2 Le printemps
Les saisons vues au réveil - 2 Le printemps
Les saisons vues au réveil - 2 Le printemps

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Jeux de plage

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Gai lézard, bois ton soleil!
L'heure ne passe que trop vite,
Et demain, il pleuvra peut-être.
Frédéric Mistral

Lézarder au soleil

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Homme
Tu as regardé la plus triste la plus morne de toutes les fleurs de la terre
Et comme aux autres fleurs tu lui as donné un nom
Tu l'as appelée Pensée.
Pensée
C'était comme on dit bien observé
Bien pensé
Et ces sales fleurs qui ne vivent ni ne se fanent jamais
Tu les as appelées immortelles...
C'était bien fait pour elles...
Mais le lilas tu l'as appelé lilas
Lilas c'était tout à fait ça
Lilas... Lilas...
Aux marguerites tu as donné un nom de femme
Ou bien aux femmes tu as donné un nom de fleur
C'est pareil.
L'essentiel c'était que ce soit joli
Que ça fasse plaisir...
Enfin tu as donné les noms simples à toutes les fleurs simples
Et la plus grande la plus belle
Celle qui pousse toute droite sur le fumier de la misère
Celle qui se dresse à côté des vieux ressorts rouillés
A côté des vieux chiens mouillés
A côte des vieux matelas éventrés
A côté des baraques de planches où vivent les sous-alimentés
Cette fleur tellement vivante
Toute jaune toute brillante
Celle que les savants appellent Hélianthe
Toi tu l'as appelée soleil
...Soleil...
Hélas! hélas! hélas et beaucoup de fois hélas!
Qui regarde le soleil hein?
Qui regarde le soleil?
Personne ne regarde plus le soleil
Les hommes sont devenus ce qu'ils sont devenus
Des hommes intelligents...
Une fleur cancéreuse tubéreuse et méticuleuse à leur boutonnière
Ils se promènent en regardant par terre
Et ils pensent au ciel
Ils pensent... Ils pensent... ils n'arrêtent pas de penser...
Ils ne peuvent plus aimer les véritables fleurs vivantes
Ils aiment les fleurs fanées les fleurs séchées
Les immortelles et les pensées
Et ils marchent dans la boue des souvenirs dans la boue des regrets
Ils se traînent
A grand-peine
Dans les marécages du passé
Et ils traînent... ils traînent leurs chaînes
Et ils traînent les pieds au pas cadencé...
Ils avancent à grand-peine
Enlisés dans leurs champs-élysées
Et ils chantent à tue-tête la chanson mortuaire
Oui ils chantent
A tue-tête
Mais tout ce qui est mort dans leur tête
Pour rien au monde ils ne voudraient l'enlever
Parce que
Dans leur tête
Pousse la fleur sacrée
La sale maigre petite fleur
La fleur malade
La fleur aigre
La fleur toujours fanée
La fleur personnelle...
...La pensée...

Jacques Prévert

Empreinte du temps

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

Lutte entre Icare et Eole
Lutte entre Icare et Eole

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

My Sweet Pepper Land

Il y a des cultures qui nous emmènent loin, à la fois par les paysages et par leur décalage par rapport aux pays européens , tant par leurs revendications que par le chemin qu'elles ont à accomplir pour s'affirmer. Ce film nous plonge dans la situation des kurdes qui ont longtemps revendiqué une terre. Actuellement, seuls l'Iran et l'Irak reconnaissent l'existence du Kurdistan.
Dans un village proche de l'Iran, l'Irak et la Turquie, arrive Baran,un ancien militant indépendantiste, chargé de faire respecter l'ordre. Or, la région est aux mains d'une tribu mafieuse dirigée par le caïd Aziz Aga, qui pratique tous les trafics et s'arroge aussi tous les droits sur les individus. Baran a fort à faire pour s'imposer, de même que Govend,une jeune institutrice qui a quitté sa famille pour entreprendre la mission éducatrice qu'elle s'est fixée auprès des enfants du village . Une jeune femme célibataire de 27 ans est considérée comme anormale et ne peut avoir de vie privée en dehors des codes établis par la religion. Une complicité s'établit entre ces deux"rebelles" qui veulent bouleverser les habitudes ; bien sûr, elle est très mal considérée par les tenants de la prétendue "morale"et les affrontements ne tardent pas à perturber la vie du village.
Hiner Saleem n'a pas fait un film essentiellement politique et dramatique; sur le ton emprunté aux westerns, il nous donne à voir la beauté de son pays, nous suggère qu'un futur meilleur est possible avec ces deux personnages empreints de justice et d'humanité. Govend porte en elle une force extraordinaire qui doit ouvrir la voie aux autres femmes soumises depuis des siècles à l'autorité masculine, celle du père, des frères, et des maris. A cette note sociale s'ajoute la poésie :celle des montagnes où chevauchent les cavaliers dans la lumière de la nuit, celle du magnifique visage de l'actrice Golshifteh Farahani qui peut ,mieux que toute autre, donner corps au personnage de Govend puisqu'elle a fui l'Iran pour la France . Elle prête au personnage ses talents de musicienne en jouant d'un instrument bizarre, le hang, fabriqué par les hippies suisses...
Hiner Salem, j'attends votre prochain film!

My Sweet Pepper Land
My Sweet Pepper Land
My Sweet Pepper Land
My Sweet Pepper Land

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Cinéma

La route est porteuse d'un espoir de reconstruction intime et de redéfinition du rapport au monde.

P. Handke

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Citations

Lièvres et tortues
Lièvres et tortues
Lièvres et tortues

Voir les commentaires

Published by Ritournelle - - Photo

1 2 > >>
Haut

Le blog de Ritournelle

Mes photos, mes coups de coeur en littérature et au ciné, les auteurs et artistes que j'admire,mes productions personnelles et une pincée d'humour...

Hébergé par Overblog